Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Accusé d’avoir causé la mort de son passager alors qu’il conduisait en état d’ébriété

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un individu de 56 ans d’East Angus se retrouve devant la justice où il accusé d’avoir causé la mort d’un ami alors qu’il conduisait son véhicule vraisemblablement avec les capacités affaiblies par l’alcool à la fin de l’été 2020 à Dudswell.

Jacques Brodeur a été formellement accusé, mercredi, de conduite avec les capacités affaiblies causant la mort et de conduite avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite permise de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang causant la mort.

Des conditions de remise en liberté ont été imposées à Brodeur par le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec.

L’événement pour lequel il est accusé est survenu dans la soirée du 16 septembre 2020 sur la route 112 à Dudswell.

L’accident mortel est survenu dans une zone de 90 km/h.

Jacques Brodeur a perdu le contrôle du véhicule qu’il conduisait avant de se retrouver dans le fossé.

Le passager du véhicule, Richard Champagne, avait subi de graves blessures. Il avait été transporté au CHUS pour être soigné, L’homme de 64 ans a succombé à ses blessures le lendemain matin.

Brodeur avait été arrêté pour conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions immédiatement après l’événement survenu vers 23 h 30. Une prise de sang a été effectuée pour déterminer le taux d’alcoolémie.

Les enquêteurs spécialisés de la Sûreté du Québec avaient procédé à l’analyse de la scène après les tragiques événements.

Après la réception des preuves au dossier, la procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau a signé la dénonciation au début avril dans le but qu’un mandat d’arrestation soit exécuté contre Jacques Brodeur

L’avocat de la défense Me Joël Bourassa a reporté le dossier de son client au 2 juin prochain.