Après l’accident, le ministre des Transports du Québec François Bonnardel avait rapidement exprimé le souhait que la vitesse soit abaissée dans ce secteur. Une équipe avait été mandatée et la vitesse affichée est passée de 90 km/h à 70 km/h entre le chemin Talbot à Ascot Corner et la route 214 à Westbury, soit un tronçon de 6,6 kilomètres.
Après l’accident, le ministre des Transports du Québec François Bonnardel avait rapidement exprimé le souhait que la vitesse soit abaissée dans ce secteur. Une équipe avait été mandatée et la vitesse affichée est passée de 90 km/h à 70 km/h entre le chemin Talbot à Ascot Corner et la route 214 à Westbury, soit un tronçon de 6,6 kilomètres.

Accident mortel route 112 : pneus usés et mauvaise chaussée en cause

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Le coroner Richard Drapeau demande au ministère des Transports du Québec de sécuriser et de corriger le profil et les caractéristiques de surface de la route 112 à la hauteur du chemin Paul à Ascot Corner.

Un an jour pour jour après l’accident mortel qui a coûté la vie à Christophe Thivierge, 20 ans, et Dominic Lemieux-Richard, 23 ans, le coroner Richard Drapeau a rendu public son rapport d’investigation.

Les deux victimes faisaient partie du groupe de musique rock métal Matriax de Québec.

En plus de faire des recommandations pour améliorer la sécurité de la route 112 à Ascot Corner, le coroner Drapeau vise aussi la prévention relative à l’importance de rouler « avec de bons pneus non usés, de même usure, de date récente et du même modèle et sur les risques de l’aquaplanage ».

Dans son analyse de cet accident mortel qui a aussi causé des blessures à cinq personnes survenu le 2 septembre 2019, le coroner relève que les pneus arrière du véhicule dans lequel prenait place Christophe Thivierge étaient passablement usés.

« Les pneus usés ont une moins bonne adhérence sur la route demandant donc des distances de freinage plus élevées. Une voiture avec des pneus lisses est donc plus susceptible de glisser. Cela est encore plus vrai lorsque la chaussée est mouillée, où on fait alors référence à de l’aquaplanage. Il faut savoir que les rainures servent à évacuer l’eau pour éviter l’aquaplanage », explique le coroner Drapeau dans son rapport d’investigation.

Il note que l’accident est survenu sans la participation d’un autre véhicule provenant du chemin Paul.

L’analyse de la boite noire du véhicule 1, dans lequel prenaient place les deux victimes, indique qu’il roulait à 103 km/h cinq secondes avant de déraper deux secondes avant l’accident.

« Il est survenu lorsque le véhicule 1 circulait rapidement avec des pneus arrière usés sur une route mouillée ayant des ornières. On peut présumer que l’eau sur la route ou la sortie du véhicule d’une ornière a fait déraper le véhicule qui n’avait pas des pneus permettant l’évacuation de l’eau », mentionne le coroner Drapeau.

Le véhicule dans lequel prenaient place les victimes s’est retrouvé dans la voie inverse et a été frappé sur le côté arrière droit.

Le ministre des Transports du Québec François Bonnardel avait rapidement exprimé le souhait que la vitesse soit abaissée dans ce secteur. Une équipe avait été mandatée et la vitesse affichée est passée de 90 km/h à 70 km/h entre le chemin Talbot à Ascot Corner et la route 214 à Westbury, soit un tronçon de 6,6 kilomètres.

En 2018, 14 accidents, dont quatre avec des dommages matériels majeurs, sont survenus sur ce tronçon. De janvier à septembre 2019, il est survenu 11 accidents, dont cinq avec dommages matériels majeurs.

Entre 2013 et 2018, trois accidents mortels sont survenus sur la route 112 entre l’autoroute 610 à Sherbrooke et la route 214 à East Angus.

Le coroner invite la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) à intégrer le message sur l’importance de rouler avec des bons pneus et que le message soit repris par les écoles de conduite.