Accident de travail mortel : l'identité de la victime est dévoilée

On connaît maintenant l'identité du travailleur qui est décédé dimanche matin à l'usine Olymel de Princeville.
Selon la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), il s'agit de Richard Gravel, de Saint-Théodore-d'Acton. Il était âgé de 57 ans.
La CNESST a poursuivi son enquête lundi pour tenter de savoir ce qui a pu se passer lors de l'accident mortel. On a interdit l'utilisation de la remorque, avise Maxime Boucher, porte-parole de la commission.
«Il est trop tôt pour savoir la cause, dit-il. On sait la remorque fabriquée pour le transport d'animaux avait trois niveaux.»
«C'est lorsque la victime faisait sortir le dernier cochon de la remorque  que le plancher s'est mis à monter. C'est là que le travailleur a été coincé mortellement entre le deuxième et le troisième plancher.»
La remorque appartient à la compagnie SSP Trans-Porcs, de Sainte-Hélène-de-Bagot. Le camion a pu reprendre la route, ajoute M. Boucher. Le travailleur était un employé de cette entreprise.
«La remorque va être déplacée pour qu'on puisse procéder à notre enquête, dit-il. Nous allons aussi recueillir des témoignages de personnes sur place.»
«Nous voulons savoir ce qui a pu faire déclencher le mouvement du deuxième plancher. Est-ce un bris mécanique ou pneumatique?»
Il faudra quelques mois avant qu'on établisse les raisons de l'accident, note-il.
L'usine est située sur la rue Saint-Jean-Baptiste Nord. Rappelons que l'accident est survenu  peu après 11 h 15. Les secours ont immédiatement transporté le quinquagénaire au centre hospitalier, où son décès a été constaté.