Le motocycliste décédé dimanche à Drummondville venait de Windsor.

Accident de moto à Drummondville : la victime vient de Windsor

On connaît maintenant l'identité du motocycliste qui a perdu la vie dans un accident à Drummondville dimanche. Il s'agit de Jean-Pierre Paradis de Windsor.
La collision entre une motocyclette et une voiture est survenue dimanche en fin d'après-midi à l'intersection du boulevard Saint-Joseph et de la route Caya. Le conducteur de la moto, Jean-Pierre Paradis âgé de 59 ans, est décédé.
Selon la Sûreté du Québec, l'hypothèse privilégiée serait que le conducteur du véhicule ait omis de faire un arrêt obligatoire. Il reste à déterminer la raison de ce geste : a-t-il été ébloui, l'a-t-il vu ? L'enquête se poursuit.
Changements immédiats
Lundi, le coroner Yvon Garneau, un ingénieur de la ville de Drummondville, un ingénieur du ministère des Transports et un policier affecté à la circulation se sont réunis à l'intersection problématique. Ils ont ainsi convenu de modifications à court terme.
« La configuration pose problème. Personne ne voit un des arrêts obligatoires, il est ignoré par beaucoup d'automobilistes et ce n'est pas par mauvaise foi. La visibilité est entre autres obstruée par des arbres. Ce sont des choses qui peuvent se régler rapidement », estime M. Garneau.
Pour ce dernier, il était obligatoire que les choses bougent. Rappelons que l'an passé, presque à la même date, une autre tragédie impliquant une moto avait fait deux morts. Le secteur inquiétait depuis.
À long terme, les ingénieurs pourront envisager d'autres solutions. On peut penser à un terre-plein ou à des feux rouges et jaunes.
Il y a quelques années, Yvon Garneau avait recommandé quatre panneaux d'arrêt lumineux et surdimensionnés à l'intersection du 7e rang et du boulevard Jean-De Brébeuf à Drummondville. Depuis, on n'y rapporte plus d'accident.