Absolution inconditionnelle pour l'homme d'affaires Sylvain Brochu

L'homme d'affaires sherbrookois Sylvain Brochu, qui possède des succursales de prêt sur gage Comptant illimité, a obtenu une absolution inconditionnelle après avoir reconnu des accusations réduites.
Devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec, il a plaidé coupable à des accusations d'entrave au travail des policiers et de possession d'arme à feu sans être titulaire des permis.
Les événements reconnus se sont déroulés en juin 2014 lors des vérifications à l'une de ses succursales par des enquêteurs du Service de police de Sherbrooke (SPS).
Le 10 juin 2014 au 9 Wellington Nord, les policiers ont saisi de l'argent comptant et des bijoux, trois armes à feu et un enregistreur de caméras de surveillance.
Le SPS visait à effectuer des vérifications pour faire appliquer le règlement municipal dans les quatre commerces de Sylvain Brochu sur les rues King Est, King Ouest et Dunant lorsque les événements sont survenus.
Lors des vérifications, les policiers ont aperçu Sylvain Brochu quitter le 9, Wellington Nord, avec trois boîtes de carton sous un bras et une mallette de métal dans l'autre main. Ils ont alors procédé à son arrestation.
Dans l'une des boîtes saisies, un enquêteur du SPS a observé un « amas de bijoux en tous genres ». Des boîtes trouvées dans son véhicule ont permis de découvrir des liasses entières d'argent en coupures de 20 $, 100 $ et 1000 $ avoisinant le million $, cinq kilos d'or et des devises étrangères.
L'avocat de la défense Me Michel Dussault a plaidé au juge Chapdelaine qu'il était dans l'intérêt de son client sans nuire à l'intérêt public qu'une absolution inconditionnelle soit prononcée.
Le fait de ne pas posséder de casier judiciaire permettra à Sylvain Brochu de continuer à aller aux États-Unis et à exploiter ses commerces.
L'accusé s'est engagé à verser un don de 3000 $ à l'organisme communautaire la Chaudronnée de l'Estrie.
C'est Me Andy Drouin qui représentait le ministère public.
Des procédures de Revenus Québec sont toujours en cours contre Sylvain Brochu.