Les policiers de la SQ ont distribué 670 constats d’infractions sur les territoires de l’Estrie et du Centre-du-Québec, durant la fin de semaine du long congé de la Journée nationale des patriotes.

670 constats en trois jours

En trois jours, 670 constats d’infractions ont été donnés par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) sur les territoires de l’Estrie et du Centre-du-Québec, durant la fin de semaine du long congé de la Journée nationale des patriotes.

De ce nombre, 70 % étaient pour des excès de vitesse, rapporte Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ.

Le bilan routier pour la région Estrie/Centre-du-Québec mentionne aussi que dix collisions avec blessés sont survenues pour cette période, comparativement à 22 l’année dernière.

Toutefois, 13 personnes ont été arrêtées pour conduite avec les capacités affaiblies, comparativement à sept l’année dernière.

Au total pour la province, on signale une collision mortelle comparativement à quatre l’an dernier. De plus, 88 collisions avec blessés se sont produites sur son territoire comparativement à 143 l’an dernier, ce qui correspond à une réduction de près de 40 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les patrouilleurs ont intensifié leurs interventions sur le réseau routier afin d’assurer la sécurité des usagers durant une période de fort achalandage sur les routes du Québec. Malgré les mesures de sensibilisation, les policiers ont signifié plus de 6440 constats d’infraction, dont plus de 4500 constats pour des excès de vitesse.

La SQ mentionne que ce comportement demeure surreprésenté dans les principales causes de collisions mortelles ou avec blessés. Outre l’excès de vitesse et la conduite imprudente, les comportements visés étaient le non-port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant. 

Lors des 400 contrôles routiers mis en place sur le territoire durant cette période, les policiers ont procédé à l’arrestation de 84 personnes pour capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou une combinaison des deux, ce qui correspond à 20 arrestations de plus que l’an dernier.