312 $ d’amende pour rouler sans pneus d’hiver

Malgré le froid bien présent depuis des semaines et la neige qui nous entourent, il y a encore des automobilistes qui prennent le risque de circuler avec des pneus quatre saisons.

Ceux-ci devront se conformer, car tous les véhicules doivent être munis de pneus d’hiver à partir de ce samedi. Les policiers de Sherbrooke les auront à l’oeil.

À lire aussi: La neige rend les conditions routières difficiles

C’est l’avertissement que lance le Service de police de Sherbrooke (SPS), alors que la fameuse date limite est enfin arrivée. «Il n’y aura pas d’opération ciblée concernant les pneus d’hiver pour le moment. Mais les policiers seront à l’affut», mentionne Martin Carrier, relationniste au SPS.

«Ça sera examiné par exemple lors des barrages routiers pour l’alcool. On vérifiera la présence du petit pictogramme des pneus d’hiver.»

Selon lui, des voitures roulaient toujours sur des pneus d’été ou quatre saisons ces derniers jours, malgré le temps hivernal de l’automne 2018.

«La preuve, quand il y a des accrochages, ils sont souvent causés par des autos sans pneus d’hiver. C’est surprenant avec le temps froid qui s’est installé très tôt et la neige que nous avons reçue», s’offusque-t-il.

«Rendu-là, c’est de la mauvaise foi, de la mauvaise volonté. Ces gens prennent le risque de se blesser et de blesser d’autres personnes.»

Les contrevenants s’exposent à une amende salée, soit 312 $, ajoute M. Carrier.

Les pneus d’hiver sont spécialement conçus pour répondre aux rigueurs de la saison froide, autant pour la neige que la glace, dit-il.

On sera aussi attentif à l’usure de la semelle. «La personne peut avoir posé ses pneus d’hiver, mais ils peuvent être trop usés, avertit le porte-parole. Il ne faut pas que ça soit des pneus de formule Un!»

«Une amende est aussi prévue pour ces cas.»

Rappelons que la loi oblige les automobilistes à garder leurs pneus d’hiver jusqu’au 15 mars. L’an prochain, la date a été devancée au 1er décembre.