Denis Lamontagne a pris le chemin de la prison pour les 27 prochains mois pour sa 15e récidive en matière d'alcool au volant.

27 mois de prison pour une 15e récidive pour alcool au volant

Denis Lamontagne a pris le chemin de la prison pour les 27 prochains mois pour sa 15e récidive en matière d'alcool au volant.
Le multirécidiviste s'est aussi vu imposer une interdiction de conduire pour les dix prochaines années par le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.
L'avocat de la défense Me Benoît Gagnon de l'aide juridique souhaitait évaluer les impacts des délais avant l'imposition de la peine, mais s'est finalement entendu sur une suggestion commune avec la procureure aux poursuites criminelles Me Cassanda Carola.
L'homme de 60 ans avait demandé à son avocat d'analyser l'opportunité d'invoquer les délais entre le moment où il a été accusé en 2009 et celui où il pourrait recevoir sa peine.
« Nous avons tenu compte de la grande quantité de dossiers de conduite avec les capacités affaiblies et du fait qu'il n'y a pas eu de récidive depuis 2010. Nous ne faisons aucune admission concernant les délais », a mentionné Me Carola.
Le juge Chapdelaine a souligné que tous les délais étaient attribuables à l'accusé Lamontagne.
« C'est un dossier qui traîne depuis le début. Tous les délais relèvent de l'accusé. La preuve était écrasante dans ce dossier », a indiqué le juge.
Lamontagne avait amené ses effets personnels au palais de justice de Sherbrooke.
Il a remis son permis de conduire au tribunal avant de prendre place dans le box des détenus puis le chemin du pénitencier.
Sans récidive depuis sa dernière infraction criminelle de conduite avec les capacités affaiblies en 2009, Lamontagne a déjà été condamné à 12 mois de prison lors de son dossier précédent. Ses antécédents en matière de conduite avec un taux d'alcool supérieur à la limite permise avec les capacités affaiblies ou conduite pendant une interdiction remontent à 1981.