1000 comprimés de Xanax saisis à Magog

Un appel logé au 911 a permis l’arrestation de trois individus, dont un récidiviste, et la saisie de plus d’une once de cocaïne et de 1000 comprimés de Xanax à Magog.

C’est jeudi dernier en avant-midi que les agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM)  ont reçu un signalement concernant des personnes voulant entrer par effraction dans un logement de la rue Stanley.

«Sur place, les policiers ont intercepté trois individus, dont un qui se montrait insistant pour pénétrer dans un logement sans pour autant y causer des bris», raconte Sylvain Guay, lieutenant à la RPM.

«Lorsque les policiers ont sécurisé les lieux, une arme blanche a été saisie et la fouille a mené à la saisie de plus d’une once de cocaïne et 1000 comprimés de Xanax.»

Les trois individus ont été arrêtés. Après enquête, l’un d’entre eux a été accusé pour possession de cocaïne et de Xanax en vue d’en faire le trafic.

«Il s’agit de Solomon Niforninui Ibeagha 23 ans de Sherbrooke. Il est connu des policiers et possède des antécédents en matière de trafic de stupéfiants», ajoute M. Guay.

«Après sa comparution, il a été gardé détenu pour la suite des procédures.»

Adolescents hospitalisés

En janvier 2018, des adolescents de la région de Magog avaient été hospitalisés après avoir consommé ce qu'on pensait être du Xanax, puissant médicament utilisé pour ralentir le système nerveux central.

Des suspects avaient été arrêtés et accusés par la suite.

Des analyses avaient permis de constater que les comprimés fabriqués de façon artisanale étaient en fait des répliques du médicament Xanax.

En février de la même année, des comprimés de Xanax avaient été découverts par un passant le long d'un chemin de Stukely  dans le secteur de Bolton-Ouest.

La Sûreté du Québec avait récupéré les comprimés avec l'assistance de la Ville de Brome. Des analyses ont permis de confirmer qu'il s'agissait de Xanax.