Jérôme Hallé et son avocat

Jérôme Hallé pourrait rembourser ses victimes

Toutes les victimes du fraudeur Jérôme Hallé, qui a émis de faux contrats d'assurance et encaissé les primes, pourraient être remboursées dans le cadre de la peine criminelle qui sera rendue le 28 août prochain.
Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a pris en délibéré une suggestion commune de 18 mois de détention à être purgés dans la collectivité avec notamment une condition de rembourser les 54 victimes ainsi que les sinistres survenus chez quatre d'entre elles.« Le remboursement aux victimes était primordial dans ce dossier. J'ai priorisé le dédommagement. Dans de tels dossiers, il est assez rare que l'on puisse retrouver l'argent et rembourser les victimes. Le Service de police de Sherbrooke a fait un travail exemplaire en ce sens », explique la procureure aux poursuites criminelles au dossier Me Karine Frenette.
Hallé a émis de faux contrats d'assurances à des clients pour ensuite empocher le montant des primes. Ce sont 105 410 $ qui ont été subtilisés à des clients au cours de cette période s'échelonnant de juin 2010 à août 2011. Si l'on ajoute le montant des sinistres, deux roulottes inondées, un sous-sol où est survenu un refoulement d'égout ainsi qu'une résidence endommagée par la pluie, le montant des pertes s'élève à 144 918 $.
Texte complet à lire dans La Tribune de vendredi.