Jean Charest

Jean Charest n'est pas intéressé à succéder à Stephen Harper

L'ancien premier ministre du Québec Jean Charest assure qu'il n'a pas l'intention de se lancer dans la course à la direction du Parti conservateur.
Il a écrit dans un courriel envoyé mercredi à Radio-Canada qu'il ne serait «pas candidat à la succession de M. Harper».
Il a ajouté, dans cette note envoyée depuis Paris, qu'il était «très heureux» dans sa «nouvelle vie» et dans son travail au cabinet d'avocats McCarthy Tétrault.
Jean Charest a été député pour le Parti progressiste-conservateur entre 1984 et 1998, occupant les postes de ministre d'État à la Jeunesse et aux Sports et de ministre de l'Environnement dans le gouvernement de Brian Mulroney.
Il est devenu chef du parti en 1993 après que les progressistes-conservateurs eurent réussi à faire élire seulement deux députés, dont M. Charest, aux élections générales.
Jean Charest a ensuite fait le saut au provincial avec le Parti libéral du Québec (PLQ) en 1998.
Après quelques années comme chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale, il a été élu premier ministre en 2003. Il a été battu en 2012 par le Parti québécois dirigé par Pauline Marois.