La Maison de quartier Quatre-Saisons sera construite sur le site de l'école Desjardins.
La Maison de quartier Quatre-Saisons sera construite sur le site de l'école Desjardins.

Jardins-Fleuris : une maison de quartier verra le jour

Camille Dauphinais-Pelletier
Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Une maison de quartier verra le jour dans le secteur des Jardins-Fleuris, dans l’est de Sherbrooke. Une douzaine d’organismes y offriront des services, dont six qui occuperont les locaux de façon permanente.

« C’est une excellente nouvelle. Une partie du secteur des Jardins-Fleuris comprend beaucoup de blocs d'appartements et représente un des ilots de pauvreté les plus importants en Estrie », souligne Vincent Boutin, conseiller municipal du district des Quatre-Saisons, qui s’implique dans le développement du projet depuis 2014. « Il y a beaucoup de familles monoparentales qui y habitent, et une femme sur deux ainsi qu’un homme sur trois n’ont pas d’emploi. »

Comme cette clientèle a une mobilité moins grande que la moyenne de la population, l’idée est entre autres d’amener les services directement à elle. La Maison de quartier Quatre-Saisons sera construite sur le site de l’école Desjardins. On y retrouvera une équipe de pédiatrie sociale et une équipe de sages-femmes, un local pour jeunes, les bureaux du Réseau d’appui aux familles monoparentales et recomposées de l’Estrie (RAME), le CPE Fleurimont, la Table de quartier 4-Saisons ainsi que les Habitations L’Équerre.

D’autres organismes, comme l’Accorderie, le Centre d’intégration au marché de l’emploi ou encore le Service d’aide aux néo-Canadiens pourront y dispenser occasionnellement des services directement dans le milieu.

« Le projet porte bien son nom : ce sera une maison de quartier, un milieu de vie convivial, qui va permettre aux gens de se sentir à l’aise », résume M. Boutin.

Un projet de 3,2 M$

Les coûts de réalisation du projet s’élèvent à 3,2 M$, selon le document adopté lors du dernier conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. La Fondation Vitae contribuera d’ailleurs au projet à la hauteur de 250 000 $, et la Ville de Sherbrooke contribuera tout autant, en soutien financier (111 000 $) et en soutien technique (139 000 $). Les futurs organismes locataires contribueront aussi au financement de départ. Des associations caritatives et des fondations ont été approchées pour constituer le reste de l'enveloppe, et une campagne de financement importante sera mise sur pied.

Une fois que la maison sera fonctionnelle, on espère que le projet soit financièrement autonome, notamment grâce au revenu associé aux espaces locatifs qui s'y trouveront.

Un quartier en évolution

Denise Godbout est la directrice générale des Habitations L’Équerre, un organisme d’habitation sociale à but non lucratif qui déménagera ses locaux dans la future maison de quartier.

« Nous avons 125 unités dans ce quartier, et on s’y investit beaucoup. Ce quartier-là, ça fait 20 ans que j’y travaille, et je l’ai vu évoluer! Les gens y sont tellement vivants, ils veulent que ça change, et ça évolue d’année en année grâce à tous les organismes qui sont autour. Ce projet va vraiment améliorer leur qualité de vie », avance celle qui est aussi porte-parole pour le projet.

« Depuis plusieurs années, on fournit des locaux à la communauté. Par exemple, le local des jeunes est actuellement dans un appartement au sous-sol d’un de nos immeubles, qu’on loue à bas prix. Mais il manque d’espace », donne Mme Godbout en exemple.

La maison permettra aussi également d’avoir assez d'espace pour faire des achats de groupe, et de la cuisine collective. Une bibliothèque de quartier y sera déplacée.