Investiture du PLC dans Brome-Missisquoi : Vicki-May Hamm ne se présentera pas

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, sera fort probablement candidate à une élection fédérale ou provinciale dans les années à venir, mais certainement pas à l’élection fédérale d’octobre prochain.

La mairesse et présidente sortante de la Fédération canadienne des municipalités a mis un terme vendredi aux rumeurs entourant sa possible candidature à l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Brome-Missisquoi, rendue disponible par le départ du vétéran député Denis Paradis.

« Je comprends qu’il y ait eu des échos parce que, à la suite de l’annonce du départ de M. Paradis que personne ne soupçonnait — moi non plus —, beaucoup de gens m’ont appelé, des gens de l’association [du Parti libéral du Canada de Brome-Missisquoi] pour me demander si j’allais me présenter », a-t-elle confié en entrevue avec La Presse canadienne.

« J’ai pris le temps d’y réfléchir, mais je préfère terminer mon mandat à la mairie », a expliqué Mme Hamm.

« Ça m’intéresse »

La mairesse admet toutefois sans hésitation qu’elle a eu la piqûre et qu’on peut s’attendre à la revoir sur un bulletin de vote qui ne sera pas au niveau municipal : « Je ne cache pas que ça m’intéresse de continuer en politique après et j’ai toujours dit que je ne reviendrais pas à la mairie, donc je ne ferme aucune porte, mais il me reste deux ans à faire ici... à moins que personne ne veuille de moi », laisse-t-elle tomber en riant.

Mme Hamm cache toutefois bien son jeu quant à sa véritable couleur politique, ce qui risque de lui laisser l’embarras du choix. En tant que personnage public bien en vue dans sa région, elle est d’ailleurs courtisée régulièrement : « Je n’ai jamais affiché mes couleurs, de sorte que, pour la plupart des élections, je suis approchée par tous les partis parce que, comme mairesse, je préfère que ma couleur ne se sache pas et que je puisse travailler avec les personnes qui sont élues sans contrainte. »

Denis Paradis a annoncé qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat comme député de Brome-Missisquoi, lui qui est âgé de 70 ans.

L’ex-cycliste Lyne Bessette a déjà fait part de son intention de briguer l’investiture dans la circonscription. Elle bénéficie de l’appui de M. Paradis, qui l’a encouragée à se lancer dans l’arène politique.

Denis Paradis, quant à lui, a été député de Brome-Missisquoi de 1995 à 2006, année où il a mordu la poussière devant le candidat Christian Ouellet du Bloc québécois qui l’a aussi vaincu en 2008. Il a ensuite essuyé un autre revers en 2011 lors de la vague orange néo-démocrate avant de regagner son siège en 2015.