La secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles et députée fédérale de la région de Sherbrooke, Élisabeth Brière.
La secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles et députée fédérale de la région de Sherbrooke, Élisabeth Brière.

Investissements supplémentaires de 2,1 M$ pour les SADC et CAE de l’Estrie

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et les Centres d’aide aux entreprises (CAE) de l’Estrie obtiennent 2,1 M$ du gouvernement du Canada dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Ces investissements supplémentaires leur permettront d’aider davantage de petites entreprises de la région qui sont non admissibles aux autres programmes gouvernementaux en temps de pandémie de COVID-19.

Concrètement, les SADC du Haut-Saint-François, de la région de Coaticook et de Mégantic, des Sources et les CAE Memphrémagog et Val-St-François compteront respectivement sur un montant de 352 039 $ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC). 

« Cette approche locale nous permettra de recapitaliser le réseau à moyen et à long terme puisque les sommes remboursées resteront dans les réseaux des SADC-CAE », ajoute la secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles et députée fédérale de la région de Sherbrooke, Élisabeth Brière.

Rappelons que ce renouvellement est accordé dans le cadre du FARR 2.0, et suite à l’annonce effectuée le 2 octobre dernier par la ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC, Mélanie Joly, sur l’ajout de 600 M$ pour l’ensemble du Canada. 

« Les SADC-CAE sont bien implantés dans nos milieux et les conseillers connaissent leur monde. C’est pour cette raison que le gouvernement du Canada a décidé de leur faire confiance pour aider les petites entreprises », souligne la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

Elle ajoute également que l’accompagnement et l’expertise de ces derniers offerts aux entrepreneurs sont déterminants pour le développement économique de nos régions.

« Nos professionnels et administrateurs bénévoles ont travaillé avec agilité pour aider rapidement les entrepreneurs et nos collectivités à faire face aux conséquences de la COVID-19 », précise, quant à lui, le président de la SADC du Haut-Saint-François, Richard Tanguay, en conférence de presse.