Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gouvernement du Québec a accordé 305 000 $ à cinq entreprises de l’Estrie, dont Immune Biosolutions, pour soutenir la réalisation de leurs projets.
Le gouvernement du Québec a accordé 305 000 $ à cinq entreprises de l’Estrie, dont Immune Biosolutions, pour soutenir la réalisation de leurs projets.

Intelligence artificielle : 305 000 $ pour cinq entreprises estriennes 

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE — Cinq entreprises reliées à l’intelligence artificielle (IA) en Estrie ont reçu un coup de pouce de la part du gouvernement grâce à l’attribution de 305 000 $ pour appuyer leurs réalisations.

Les entreprises qui pourront bénéficier de cet argent sont Solutions Behav, Recherches dimensionnelles Canada, Immune Biosolutions, ChrysaLabs et Gedesys. Ces dernières ont vu leurs initiatives être retenues à la suite de deux appels de projets lancés par le ministère de l’Économie et de l’Innovation en 2019 et en 2020. 

« Les entreprises de toute taille ont avantage à s’intéresser à l’intelligence artificielle et à l’intégrer dans leur plan stratégique afin de rester performantes. Plus une entreprise fait une utilisation exhaustive des données qu’elle recueille, plus cette nouvelle technologie lui sera bénéfique. Je me réjouis de constater que des organisations de l’Estrie ont présenté des initiatives d’innovation dans le cadre de ces appels de projets. Notre gouvernement demeure engagé à accompagner les entreprises dans la réalisation de projets innovants et prometteurs qui assureront leur croissance et celle de tout le territoire », explique le député d’Orford, Gilles Bélanger. 

Les projets sélectionnés ont comme objectifs d’améliorer certains secteurs économiques grâce à l’intelligence artificielle, d’encourager les collaborations entre les entreprises et les milieux de recherches et d’innovations ainsi que de développer progressivement les capacités de service en IA afin de permettre aux centres collégiaux de transfert de technologie de renforcer leurs capacités en recherche appliquée afin d’accompagner et d’accélérer le transfert de solutions d’IA auprès de leurs clientèles. 

« L’intelligence artificielle transforme déjà en profondeur les procédés industriels et l’économie mondiale. Au Québec, nous possédons des talents parmi les plus réputés mondialement, que ce soit dans nos universités, nos centres de recherche publique ou nos centres collégiaux de transfert de technologie. Nous misons sur leur complémentarité afin de continuer de développer ce secteur à la hauteur du potentiel de notre écosystème. À ce jour, déjà beaucoup d’initiatives québécoises ont mis au point des applications en IA. Les appels de projets que nous avons lancés vont accélérer le processus d’intégration de l’IA dans nos entreprises afin de stimuler leur productivité et leur compétitivité. C’est excellent pour notre économie et c’est excellent pour la position du Québec dans ce secteur stratégique à l’échelle mondiale », mentionne le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.