Quatre lots en bordure de la rue Orford, près du parc Saint-Charles-Garnier, sont bientôt mis en vente par la Ville de Sherbrooke.

Inquiétudes autour du parc Saint-Charles-Garnier

Qu’adviendra-t-il de la parcelle de terrain boisé jouxtant le parc Saint-Charles-Garnier? Des citoyens inquiets ont posé la question, lundi dernier, au conseil de l’arrondissement des Nations.

Benoît Foisy représente le regroupement des citoyens du parc Saint-Charles-Garnier. Il demeure dans le secteur depuis le début des années 2000. « Mon intervention concerne le terrain au bout du parc Saint-Charles-Garnier, qui appartenait autrefois à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke. » Le terrain en question est situé entre les rues Orford et McCrea, à la hauteur des rues Wilfrid-Grégoire et Auguste-Dubuc.

« Je suis tombé sur le dernier acte notarié du terrain. Il y a eu un échange entre la CSRS et la Ville de Sherbrooke. J’ai été surpris d’apprendre que la Ville de Sherbrooke avait pris possession du terrain depuis décembre 2014. Depuis quatre ans, nous n’avons vu aucune indication que le terrain était à vendre. Il y a même encore des pancartes de la CSRS. »

M. Foisy rapporte que des discussions semblent avoir été amorcées l’automne dernier au sujet de ce terrain. « Les propriétaires des quatre terrains dans la zone adjacente ont été rencontrés par les fonctionnaires de la Ville de Sherbrooke pour leur offrir d’acheter quelques mètres de terrain. Ils ont demandé pourquoi et se sont fait répondre que la Ville travaillait le dossier avec un promoteur. »

Benoît Foisy indique que les jeunes du quartier considèrent que ce terrain fait partie du parc même s’il s’agit d’un terrain privé. « Mon intervention vise à avoir l’heure juste. Quelles sont les réelles intentions de la Ville pour ce terrain? Nous sommes intéressés par l’échéancier de la Ville. J’ai la perception que le dossier s’accélère. J’ai échangé avec quelques voisins. Certains ont dit qu’ils souhaitaient acheter le terrain. D’autres souhaiteraient qu’il soit annexé au parc. »

À la Ville de Sherbrooke, on confirme que le terrain en question a été obtenu dans le cadre d’un échange avec la Commission scolaire avec l’intention de le revendre. Quatre lots situés en bordure de la rue Orford seront d’ailleurs mis en vente sous peu. Des pancartes devraient bientôt y être installées. L’avenir des lots longeant la rue McCrea n’est pas encore déterminé.

Les citoyens ont par ailleurs lancé une pétition pour la construction d’un bâtiment de services au parc Saint-Charles-Garnier.