Il y a maintenant 80 ans que la voix du général Charles de Gaulle, portée par les ondes radiophoniques, appelait les Canadiens français au secours de la France sous occupation nazie, le 1er août 1940.
Il y a maintenant 80 ans que la voix du général Charles de Gaulle, portée par les ondes radiophoniques, appelait les Canadiens français au secours de la France sous occupation nazie, le 1er août 1940.

Il y a 80 ans, le général de Gaulle appelait les Québécois au secours

La Presse Canadienne
Il y a maintenant 80 ans que la voix du général Charles de Gaulle, portée par les ondes radiophoniques, appelait les Canadiens français au secours de la France sous occupation nazie, le 1er août 1940.

Ce message du chef de la France libre, qui deviendra le premier président de la Ve République, est moins célèbre que le «Vive le Québec libre!», lancé depuis le balcon de l’hôtel de ville de Montréal, le 24 juillet 1967, mais ce n’est pas faute d’avoir lui aussi trouvé un certain écho dans la province, malgré l’appui que recueille le gouvernement de Vichy, celui qui collabore avec les occupants allemands, parmi une partie de la population.

Une cérémonie a été organisée pour commémorer l’occasion, samedi matin, en faisant notamment entendre le message radiophonique original du général au monument Charles-De Gaulle situé sur le cours du Général-De Montcalm, devant l’hôtel Le Concorde à Québec.

«Maintenant la France est à reconquérir, après quoi elle sera à refaire, s’exprime Charles de Gaulle, sur un ton appelé à devenir célèbre. Et c’est pourquoi l’âme de la France cherche et appelle à travers l’univers ceux qui aiment ce qu’elle est, ce qu’elle vaut, tout ce que siècles après siècles, elle a su faire pour les autres. L’âme de la France cherche et appelle votre secours.»

Selon les organisateurs de la commémoration, des milliers de Québécois avaient répondu présents en recueillant des fonds, médicaments, vêtements et autres nécessités pour soutenir les forces françaises libres face à l’envahisseur allemand, au début de la Deuxième Guerre mondiale.

Au cours de son message, dont le texte a été reproduit dans au moins trois journaux de l’époque, le général interpelle directement les Canadiens français.

«L’âme de la France cherche et appelle votre secours, vous Canadiens français. Votre secours, elle est le cherche et l’appelle parce qu’elle vous connaît. Elle sait quelle part vous avez dans le passé, dans le peuple et dans l’État auxquels vous appartenez. 1/8...3/8. Votre secours, l’âme de la France le cherche et l’appelle, parce que le destin a fait du Canada la terre d’union de l’Ancien et du Nouveau Monde.»

Dans son livre «La France appelle votre secours», paru en 2012 chez VLB, l’historien Frédéric Smith écrit que le chef de la France libre «espère que la solidarité naturelle des Canadiens français envers la mère patrie se traduise à un appui à sa propre cause».

Or, selon lui, ce discours «dénote une certaine méconnaissance, voire de la naïveté à l’égard du contexte politique canadien».

Si nombre de personnes avaient répondu favorablement à l’appel du général de Gaulle, M. Smith signale quand même que «l’appel 1/8...3/8 est reçu avec indifférence».

2020 a par ailleurs été proclamé l’»année de Gaulle» du côté de l’Hexagone, pour souligner les 130 ans de sa naissance et les 50 ans de sa mort, en plus de l’anniversaire de son célèbre l’appel à la résistance du 18 juin 1940.