Il est légal de retirer ses pneus d’hiver, mais... 

La Presse canadienne
Au Québec, l’usage des pneus d’hiver est obligatoire à compter du 1er décembre jusqu’au 15 mars, inclusivement.

Les autorités suggèrent toutefois aux automobilistes d’être patients. Lorsque la température extérieure est de 7 degrés Celsius ou moins, les pneus d’été et quatre-saisons offrent une adhérence à la chaussée inférieure aux pneus d’hiver. De plus, même si l’équinoxe de printemps arrivera jeudi soir prochain, d’autres précipitations de neige sont possibles au cours des prochaines semaines.

MétéoMédia prévoit d’ailleurs que le mercure oscillera autour du point de congélation pendant toute la semaine au Québec. En moyenne, Montréal reçoit ses derniers 5 centimètres de neige le 31 mars et Québec, le 2 avril.

Quoiqu’il en soit, éventuellement, les automobilistes seront invités à retirer leurs pneus d’hiver, même si cela n’est pas obligatoire.

Le CAA-Québec rappelle que les pneus d’hiver sont constitués d’une gomme thermique conçue spécialement pour conserver son élasticité lorsque le mercure chute. Cependant, cette gomme se désintègre beaucoup plus rapidement sous l’effet de la chaleur et les risque d’éclatement du pneu augmentent.

De plus, les pneus d’hiver résistent davantage à la chaussée, ce qui rend la conduite plus bruyante et augmente la consommation d’essence. Et conduire avec des pneus d’hiver en été complique les manœuvres d’évitement en situation d’urgence.

Le CAA-Québec signale aussi qu’un véhicule roulant à 100 kilomètres à l’heure sous la pluie nécessitera une distance de freinage de 93,8 mètres s’il est chaussé de pneus d’hiver, comparativement à 74,3 mètres avec des pneus quatre-saisons.