Ian Bélanger
Ian Bélanger

Ian Bélanger coupable de meurtre au deuxième degré

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Ian Bélanger a été reconnu coupable du meurtre au deuxième degré d’Héliodore Dulac en juin 2018 à Milan et sera condamné à une peine de prison à vie.

Le jury a rendu son verdict, jeudi, au quatrième jour des délibérations au palais de justice de Sherbrooke.

« C’est unanime », a répondu le jury numéro 8 avant de prononcer « coupable » a l’accusation de meurtre au deuxième degré d’Héliodore Dulac.

Dans le box des détenus, Bélanger paraissait nerveux lorsque le juré numéro 8, qui présidait le jury, avait une en main le verdict de son sort. L’accusé n’a pas eu de réaction particulière lors du prononcé du verdict.

Lors des discussions pour fixer les observations sur sa peine, il semblait accepter difficilement son sort regardant fréquemment au sol.

Les cinq femmes et sept hommes ont déterminé que Bélanger avait l’intention de tuer Héliodore Dulac ou de causer des lésions corporelles à ce point graves ou dangereuses sachant qu’elles provoqueraient sa mort et qu’il a persisté dans cet acte illégal.

Le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure a entériné le verdict de culpabilité du jury et devra déterminer le nombre d’années que Bélanger devra passer en détention avant de pouvoir demander une libération conditionnelle, soit entre dix et vingt-cinq ans.

Il a demandé au jury le nombre d’années avant que Belanger puisse faire une demande de libération conditionnelle. Requête que le jury a déclinée.

« Nous sommes en attente de savoir si nous aurons des déclarations de victimes », explique la procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion.

Les avocats au dossier Me François Gauthier et Me David Pétranic en défense et Me Isabelle Dorion et Me Geneviève Crépeau pour le ministère public feront des observations sur la peine le 11 décembre prochain.

La preuve

Kassandra Harpin, qui a témoigné lors du procès, a été condamnée à 52 mois de prison pour l’homicide involontaire coupable d’Héliodore Dulac.

Celle qui était la conjointe de l’accusé a assisté à des parties de la discussion entre Ian Bélanger et Héliodore Dulac où il y a eu consommation d’alcool et de stupéfiants.

C’est à la suite d’une nuit où Ian Bélanger, Kassandra Harpin et Héliodore Dulac avaient consommé une grande quantité d’alcool et de stupéfiants que la situation a dégénéré. L’homme de 72 ans avait manifesté son désir de mourir et il y avait eu recherche d’arme à feu.

Pour une raison toujours indéterminée, le ton a monté entre les deux hommes. Ian Bélanger a roué de coups Héliodore Dulac.

Le corps d’Héliodore Dulac a été placé dans le coffre arrière de la voiture de Kassandra Harpin pour se rendre chez un dénommé « le vieux rat » dans les environs de Nantes. À un moment donné, elle exécute un ordre de ramener Héliodore Dulac chez lui avec un homme qu’elle n’est pas en mesure d’identifier.

Le septuagénaire a été laissé près de la galerie de sa résidence du chemin de la Yard. Il a été retrouvé sans vie par un résident de Milan le 3 juin en après-midi.

Ian Bélanger avait fait des aveux à sa sœur en affirmant : « Je lui ai câlissé une tab... de volée. Je ne sais pas s’il est mort. »