Les promoteurs d’une clinique d’optométrie et du complexe hôtelier Microtel du groupe Wyndham, l’optométriste Éric Poulin et Mathieu Mault, président d’Activar inc., entourent la mairesse Julie Morin, après l’annonce de leurs projets respectifs, vendredi après-midi, sur les lieux mêmes où ils seront construits, au centre-ville de Lac-Mégantic, au coin des rues Frontenac et Thibodeau.

Hôtel au centre-ville de Lac-Mégantic: une clinique d’optométrie s’ajoutera

La construction du complexe hôtelier de la bannière Microtel, prévue depuis plusieurs mois, a été confirmée, vendredi après-midi, sur le site même du centre-ville de Lac-Mégantic. En même temps, on a aussi annoncé la construction d’une clinique qui regroupera les optométristes locaux. Ces deux projets seront situés l’un en face de l’autre, au coin des rues Frontenac et Thibodeau.

Les deux promoteurs ont annoncé eux-mêmes leur projet respectif, accompagnés par la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, qui ne cachait pas sa fierté, un baume à la veille du 6e anniversaire de la tragédie qui a détruit le centre-ville.

Pour le complexe hôtelier, Mathieu Mault, président d’Activar, a rappelé les grandes lignes du nouvel hôtel dont la construction débutera à l’automne pour une ouverture prévue à l’été 2020.

« C’est un projet de 9 millions $. On jongle encore entre les 70 ou 72 chambres, avec centre d’entraînement, salle de réception. Nous sommes en re-design pour un hôtel situé dans un centre-ville. Je sais que les gens vont y venir pour la magnifique région où il y a plein de choses à faire », a révélé M. Mault.

« Je suis charmé d’être ici à Lac-Mégantic, avec des gens charmants, dynamiques et enthousiastes. Habituellement, je réalise des projets près de chez moi, je demeure à Ottawa. Mais j’aime me retrouver dans de petites communautés comme Lac-Mégantic, où j’ai senti la force derrière le projet, la Municipalité avec son incitatif intéressant, les gens, la SADC et la SDÉG. »

Il a aussi évoqué la possibilité que les chambres soient construites en modules, ce qui permettrait de raccourcir la période de construction de quelques mois, en procédant en usine durant l’hiver, ce qu’il a déjà fait pour un projet d’hôtel à Val-D’Or.

Tous les services d’un grand centre

Pour sa part, l’optométriste Éric Poulin, un résidant de Piopolis, a évoqué la fusion des services d’optométrie pour expliquer le projet de nouvelle clinique au centre-ville de Lac-Mégantic.

« Dans ce domaine, les équipements coûtent très cher. Il y aura des économies d’échelle. La nouvelle clinique permettra aux gens de Lac-Mégantic de recevoir des services chez eux et de ne pas être obligés de se rendre dans les grands centres. Le projet est de 1,6 million $. L’édifice comptera trois étages, car il y aura également six logements à l’étage, pour un centre-ville animé et habité. »

La mairesse Julie Morin a conclu la conférence de presse en se réjouissant de la reconstruction du centre-ville, par ces deux bâtiments, bienvenus sur le plan économique, mais en insistant également sur le volet de la reconstruction sociale du centre-ville. « Comme ville Cittaslow depuis 2017, les valeurs de développement durable et le bien-vivre dominent », a-t-elle rappelé.

« C’est un beau moment, ces deux annonces à la veille du 6 juillet, six ans après la tragédie. Aujourd’hui est un grand pas pour notre communauté… Nous sommes heureux de constater que les nouveaux incitatifs financiers mis en place, de même que l’accompagnement réalisé par le Bureau de reconstruction, la Ville et nos partenaires du milieu ont fait une différence pour ces promoteurs. Nous sommes convaincus que ces projets auront des impacts sociaux et économiques majeurs. »