Hôpital de Chicoutimi: les analyses négatives au coronavirus

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Les deux cas de personnes qui présentaient des symptômes pouvant s’apparenter au nouveau coronavirus, lundi, à l’hôpital de Chicoutimi, se sont avérés négatifs, selon les résultats des analyses reçus mardi.

Des sources proches du dossier ont confirmé au Quotidien que les deux personnes qui s’étaient isolées dans leur résidence en attente des résultats ont reçu mardi après-midi un appel du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour les informer du résultat négatif des analyses.

Des prélèvements avaient été effectués après que les deux patients se soient présentés lundi à l’urgence de l’hôpital de Chicoutimi avec des symptômes s’apparentant au nouveau coronavirus. Ces deux personnes auraient récemment voyagé en Asie.

Pour des raisons de confidentialité et afin d’éviter d’inquiéter la population, le MSSS refuse toutefois de préciser la provenance des cas analysés à travers la province.

Le ministère a cependant pu confirmer mardi après-midi que les trois cas sous investigation lundi soir au Québec se sont avérés négatifs. «Tous les cas qui sont rentrés en analyse hier soir [lundi] sont infirmés», a indiqué Robert Maranda, responsable des relations avec les médias au ministère, lors d’un entretien téléphonique.

Lundi, à 15h, lors de la mise à jour quotidienne effectuée par le ministère au sujet du nombre de cas investigués et de cas infirmés à travers la province, un seul cas se trouvait alors sous analyse.

Sept cas sous analyse; 52 infirmés

Mardi après-midi, selon la dernière mise à jour fournie par le ministère, sept cas sont présentement analysés au Québec.

«Ce nombre-là s’explique par le nombre de pays pour lesquels l’analyse de COVID est recommandée. On a élargi la zone», a précisé M. Maranda.

Jusqu’à maintenant, 52 cas soumis aux analyses ont été infirmés. Aucun cas probable ou confirmé de COVID-19 n’a ainsi été recensé dans la province jusqu’à maintenant.

Les personnes ayant des cas sous analyse sont informées dès l’obtention des résultats, moment à partir duquel elles peuvent reprendre leurs activités normales.

Ces analyses sont réalisées de façon préventive et il n’y a pas lieu de s’inquiéter, a rappelé le porte-parole. Les prélèvements sont analysés au Laboratoire de santé publique du Québec, à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Dans le cas d’un résultat positif, une analyse supplémentaire serait effectuée au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg, un processus permettant d’obtenir des résultats en 36 à 48 heures.

Le Centre intégré de santé universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean n’a pour sa part pas voulu commenter le dossier mardi, référant les médias au ministère.