Holly-Ann Warren a renoncé à être remise en liberté pour la durée des procédures judiciaires de tentative de meurtre entreprises contre elle.
Holly-Ann Warren a renoncé à être remise en liberté pour la durée des procédures judiciaires de tentative de meurtre entreprises contre elle.

Holly-Ann Warren renonce à être remise en liberté

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Holly-Ann Warren a renoncé à être remise en liberté pour la durée des procédures judiciaires de tentative de meurtre entreprises contre elle.

Cette grave accusation pour des gestes qui auraient été commis le 25 février dernier a été portée au début de l’automne au palais de justice de Sherbrooke.

Son avocate Me Julie Beauchemin a expliqué au tribunal, mardi, qu’elle a cherché une maison de thérapie pour Holly-Ann Warren, mais qu’aucune ne l’a admise.

Au nom de Holly-Ann Warren qui est détenue à la prison Leclerc à Laval, Me Beauchemin a reporté le dossier au 22 décembre prochain pour fixer le moment de l’enquête préliminaire.

Holly-Ann Warren est accusée de tentative de meurtre, de voies de fait armées et de menaces de mort pour des gestes commis dans un logement du centre-ville de Sherbrooke en février dernier. 

La femme de 45 ans aurait commis les gestes les plus graves qui lui sont reprochés le 25 février dernier. 

Lors d’une altercation avec son conjoint de l’époque dans un contexte de consommation de stupéfiants, des assiettes ont été lancées dans le logement où est survenue l’altercation. 

À un certain moment, Holly-Ann Warren a saisi un couteau puis aurait poignardé à l’abdomen puis à la poitrine l’homme qui était avec elle. 

La victime a offert peu de collaboration à la suite de cette agression armée. 

Les évènements du 25 février dernier ont suivi une autre agression armée. 

Holly-Ann Warren a aussi été accusée de voies de fait armées et de voies de fait causant des lésions pour un épisode survenu le 23 février dernier. 

Une accusation de vol au Super C en septembre dernier avait aussi été déposée au début des procédures. 

Holly-Ann Warren a été arrêtée sur la rue Camirand à la fin du mois de septembre.

C’est Me Louis Fouquet qui représente le ministère public dans cette affaire.