« Pour démontrer qu’elle est honnête et intègre, Hélène Pigot devrait démissionner maintenant et se retirer de la course », estime le candidat indépendant Steve Lussier.

Hélène Pigot confuse, selon Steve Lussier

Le candidat à la mairie Steve Lussier accuse Hélène Pigot d’être confuse et de faire de la fausse représentation en promettant de démissionner de son poste de chef de Sherbrooke Citoyen si elle était élue mairesse de Sherbrooke en novembre prochain.

« C’est de prendre les citoyens pour des sans-dessein, ça n’a pas de bon sens, lance Steve Lussier. Ça ne marche pas et c’est de tromper les gens. Toute sa publicité, ses promesses et sa représentation sont faites en tant que chef de parti politique. Si des gens votent pour elle, ce sera parce qu’ils veulent une chef de parti à la mairie, comme ce l’était avec Bernard Sévigny. »

« Pour démontrer qu’elle est honnête et intègre, Mme Pigot devrait démissionner maintenant et se retirer de la course », avance Steve Lussier.

« Confuse, vraiment? répond Hélène Pigot lorsque questionnée sur les accusations de M. Lussier. Je lui renvoie la question. Ses promesses sont d’un flou total. Il promet plein de choses qui ne coûteront jamais rien aux citoyens. »

« La décision de démissionner de mon titre de chef de parti a été mûrie, réfléchie et votée en assemblée générale, explique-t-elle. Je vais encore faire partie de Sherbrooke Citoyen, mais je travaillerai en équipe avec tous les conseillers. Il n’y aura pas de ligne de partie. Notre objectif est de ramener l’harmonie au conseil municipal. »

Le sport, une priorité pour Steve Lussier

Le candidat indépendant à la mairie de Sherbrooke Steve Lussier s’engage à ce que le sport devienne une priorité pour la Ville de Sherbrooke s’il est élu le 5 novembre.

« J’adhère totalement à la demande des associations sportives que soit réalisée une étude d’impacts économiques et sociaux du sport à Sherbrooke, dit M. Lussier en faisant écho à une lettre signée par plusieurs associations dans La Tribune de samedi. Je suis convaincu que le sport doit être un levier important pour la prospérité de Sherbrooke en faisant du tourisme sportif une composante majeure. »

« On a beaucoup d’infrastructures et il faut en prendre soin, ajoute-t-il. Il faut s’en servir pour attirer des championnats. Il y a eu des événements sportifs majeurs dans les dernières années, mais il ne faut pas lâcher. On peut faire venir plusieurs compétitions majeures et beaucoup de gens à Sherbrooke. On a de la place pour les héberger en plus. »

Pour soutenir son engagement, M. Lussier a cité une étude de cas réalisée à Sherbrooke par l’Alliance canadienne du tourisme sportif. Le cas étudié est un championnat provincial de basketball masculin pour les garçons de 14 ans qui a été tenu à Sherbrooke en 2012.

« Il y avait 3 équipes de Sherbrooke et 114 équipes d’ailleurs au Québec, explique M. Lussier. L’événement a attiré plus de 2500 personnes en générant des retombées directes de 500 000 $. C’est véritablement une création de richesses, car cet argent vient de l’extérieur et alimente l’économie locale. C’est exactement le genre de développement qu’il faut privilégier à Sherbrooke, d’autant plus que nous sommes vraiment bien pourvus en installation sportive pour des compétitions de moyenne et grande envergure. »

« La Ville a son bout de chemin à faire pour la remise à niveau des infrastructures, mais il faut impliquer le privé également », estime Steve Lussier.