Réjean Hébert

Hébert a approché Moreno et Brière

L’ex-ministre péquiste Réjean Hébert a sollicité une rencontre avec les candidats déclarés à l’investiture libérale dans Sherbrooke. M. Hébert aurait souhaité convaincre ces deux candidats de se rallier et de lui laisser le champ libre à Sherbrooke pour la prochaine élection fédérale.

Le candidat déclaré Edwin Moreno confirme avoir rencontré M. Hébert le jeudi 20 juin. « Il a essayé de me persuader de ne pas me présenter et de l’appuyer. Ma réponse a été non. Je vais aller jusqu’au bout du processus. Je travaille avec le parti et dans le monde communautaire depuis assez longtemps et mes principes ne sont pas à vendre. J’ai déjà envoyé ma trousse de candidature », commente-t-il.

À lire aussi: 

Dany Sévigny se lance avec les conservateurs

Réjean Hébert pourrait arborer les couleurs libérales... à Sherbrooke?

M. Moreno rapporte qu’il veut poursuivre le processus « par respect pour ceux qui [l’] appuient dans sa démarche ». « Je me présente c’est sûr. Je ne jetterai pas des années de travail à la poubelle. »

Élisabeth Brière, qui a aussi déposé officiellement sa candidature à l’investiture dans Sherbrooke, avait accepté de rencontrer M. Hébert vendredi avant d’annuler le rendez-vous. « Mon horaire professionnel s’est rempli et j’ai dû annuler. Ce n’était pas possible de tenir une rencontre pendant la fin de semaine non plus, alors nous ne nous sommes pas reparlé depuis », explique Mme Brière, qui n’a pas l’intention de se rallier derrière un autre candidat.

« Le processus de mise en candidature est quand même exigeant. Il faut recueillir des signatures et de l’argent. Autant M. Moreno que moi avons passé à travers le processus et ça démontre notre sérieux et notre volonté de poursuivre. »

Mme Brière ajoute qu’elle a hâte de connaître la date de l’investiture libérale dans Sherbrooke.

« J’explore encore »

Réjean Hébert a préféré ne pas commenter la situation et s’est contenté de dire qu’il réfléchit toujours à son avenir politique. Il a néanmoins confirmé avoir rencontré Edwin Moreno. « Je n’ai fait qu’explorer et j’explore encore. Le choix d’une potentielle circonscription fait aussi partie de ma réflexion. Parler avec d’autres candidats fait partie du processus et ce n’est pas parce que j’ai rencontré des gens que ma décision est prise. »

Si on murmure dans l’entourage libéral que M. Hébert doit prendre sa décision dans les prochains jours, le principal intéressé affirme ne pas s’être fixé d’échéancier.

À l’Association libérale de Sherbrooke, on mentionne qu’aucune date n’est fixée pour l’investiture, mais qu’on espère connaître l’identité du candidat libéral avant le début des vacances de la construction.