Guillaume Fontaine fait partie de ceux qui, en 2018, avaient battu le Record Guinness du plus long trajet parcouru en slackline (1,9 km). D'autres personnes ont toutefois réussi à battre ce record lors du Slackfest 2019, toujours au-dessus de la mine Jeffrey à Asbestos.
Guillaume Fontaine fait partie de ceux qui, en 2018, avaient battu le Record Guinness du plus long trajet parcouru en slackline (1,9 km). D'autres personnes ont toutefois réussi à battre ce record lors du Slackfest 2019, toujours au-dessus de la mine Jeffrey à Asbestos.

Guillaume Fontaine proclamé « talent bleu » de la région de l’Estrie

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Le slackliner d’origine sherbrookoise, reconnu notamment pour avoir parcouru 1,9 kilomètre au-dessus de l’ancienne mine Jeffrey d’Asbestos, sera de passage à l’émission La semaine des 4 Julie, où il tentera de remporter les 100 000 $ promis au plus captivant « talent bleu » du Québec.

Guillaume Fontaine ne pouvait se douter qu’un jour sa passion pour la slackline lui permettrait de mettre la main sur une somme d’argent aussi importante dans le cadre d’un concours télévisuel animé par Julie Snyder. Bien que le jeune homme de 21 ans apprécie mener une vie « plutôt simple », celui-ci se dit toutefois conscient de l’impact que ce passage pourrait avoir sur sa vie.

« Inévitablement, avec l’argent, je changerais les freins de ma Toyota Yaris », répond humblement Guillaume Fontaine, plutôt serein dans cette aventure. « Mais plus sérieusement, j'ai envie de gagner. Sans rien changer dans ma vie, je pense que ça enlèverait un stress de sur mes épaules comme étudiant en plus de me donner un bon élan dans ma carrière. »

Celui qui pratique la slackline depuis près de cinq ans entame sa seconde année à l’École de Cirque de Québec où il souhaite développer différentes habiletés.

« Je sentais que c’était ce que je voulais faire dans la vie. J’ai hésité à faire mon bout de chemin par moi-même ou à m’inscrire et j’ai finalement auditionné. Aujourd’hui, je peux dire que je touche un peu à tout », raconte l’artiste qui fait de la jonglerie, de l’acrobatie et de la danse tout en misant sur sa discipline principale, la slackline (ou encore la highline, qui se pratique en hauteur).

Guillaume Fontaine, « singe des airs »

Après avoir battu son idole de jeunesse Sam Volery lors d’une compétition internationale en Chine et avoir traversé 1,9 kilomètre au-dessus de la mine Jeffrey à Asbestos dans le cadre du Slackfest de 2018, Guillaume Fontaine s’est retrouvé à performer dans un spectacle de cirque à Saint-Germain-de-Karoumaska à l'été 2019.

« J’ai juste les mots fun et drôle en tête pour décrire le spectacle Naval à Kamouraska. C’était tellement plaisant et enrichissant comme projet, note Guillaume Fontaine. C’était vraiment une belle région et ça m’a fait beaucoup de bien d’y vivre quelque temps. J’étais entouré de personnes de cœur qui ont contribué à rendre mon parcours encore plus exceptionnel », confie-t-il.

La pandémie de la COVID-19 ayant reporté plusieurs événements, Guillaume Fontaine affirme se concentrer sur ses études tout en pratiquant la slackline près de chez lui. « Je n’ai pas nécessairement besoin de vivre de grosses sensations fortes. Je ne me tannerai jamais de pratiquer dans un parc entre deux arbres. Il y a toujours moyen d’ajouter des défis sans hauteur », explique-t-il en donnant comme exemple l’utilisation d’un monocycle ou encore la traversée sur les mains.

Guillaume Fontaine invite finalement la population estrienne à voter pour lui lors de l’émission de La semaine des 4 Julie, diffusée le mercredi 23 septembre à 21 h, alors qu’il affrontera le candidat d’une autre région. Il tentera ainsi de passer à l’étape suivante en vue de remporter le prix ultime de 100 000 $.