Grève évitée de justesse au Manoir Sherbrooke

Un conflit de travail a été évité à la résidence pour personnes âgées Manoir Sherbrooke.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement privés de l’Estrie (FSSS–CSN) annonce qu’il n’applique pas un mandat de grève comme prévu par l’avis envoyé au Tribunal administratif du Travail.

L’employeur ayant déposé une offre finale à la table de négociation en début de semaine, le syndicat se doit de la présenter aux membres, annonce la CSN.

Ceux-ci se prononceront sur cette offre par vote secret en assemblée générale prochainement, ajoute-t-on dans un communiqué de presse.

Rappelons que le Tribunal administratif du travail avait déclaré suffisants les services essentiels prévus en cas de grève au centre d’hébergement privé.

La grève d’une durée indéterminée devait débuter mercredi à compter de minuit une.

Les syndiqués du Manoir Sherbrooke sont sans contrat de travail depuis plus de deux ans.

En décembre dernier, des syndiqués s’étaient rendus devant le siège social des Résidences Soleil, à Boucherville, pour chanter leur mécontentement devant la lenteur dans le processus de négociation pour le renouvellement de leur convention collective.