La Tribune
Myriam Keyzer a été cloîtrée dès son plus jeune âge dans une secte qui se vouait au catholicisme et à la violence quotidienne. Aujourd’hui mère de deux enfants – et maître d’un petit chien nommé Ghandi – elle enseigne la démarche de croissance personnelle à travers de laquelle elle s’est intégrée à la société.
Myriam Keyzer a été cloîtrée dès son plus jeune âge dans une secte qui se vouait au catholicisme et à la violence quotidienne. Aujourd’hui mère de deux enfants – et maître d’un petit chien nommé Ghandi – elle enseigne la démarche de croissance personnelle à travers de laquelle elle s’est intégrée à la société.

Grandir dans une secte... et en sortir

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Myriam Keyzer n’a pas toujours été aussi libre et sereine. Celle dont la famille a joint un culte secret alors qu’elle était âgée de deux ans aura mis près de trente ans avant de lever le voile sur les sévices qu’elle y a subis, et qui l’ont poussée à s’évader une fois devenue adulte.