Plus de 240 personnes se sont relayées samedi au Grand Spin Don de Sherbrooke.

Grand Spin Don : du défi et de l'empathie

Le comité organisateur du Grand Spin Don à Sherbrooke n’a pas eu de difficulté à trouver des participants pour venir pédaler au profit de la Société canadienne du cancer samedi. Selon la présidente Mylène Vachon, c’est la combinaison de deux aspects qui a attiré plus de 240 personnes lors de cette 6e édition et permis d’amasser 95 501 $.

« C’est beaucoup le défi sportif, qui est un défi rapide : tu peux venir juste une heure dans ta journée et ça permet d’amasser des fonds », dit-elle en faisant référence au concept de relais qui se produit dans la grande salle de spinning située au sous-sol du Maxi Club de Rock Forest. « Les gens participent en équipe, ils s’encouragent les uns les autres. »

Il y a aussi, évidemment, un aspect lié à l’empathie. « La majorité des participants connaissent malheureusement des gens qui ont été atteints de cancer, donc c’est sûr que la cause en elle-même les touche », ajoute Mme Vachon.

C’était d’ailleurs précisément le cas du conseiller municipal Vincent Boutin, qui allait monter sur un vélo dans une salle de spinning pour la toute première fois de sa vie samedi avant-midi. Celui-ci joue au hockey avec le frère du Sherbrookois Alexandre Charest, ancien porte-parole du Grand Spin Don, malheureusement décédé en 2016 d’un cancer. « Même si on va souffrir pendant une heure, comparé aux gens qui font de la chimio, ce n’est pas si pire », a-t-il lancé en arrivant.

L’aspect compétitif lui plaisait également. « Même si c’est amical, on s’est mis quelques challenges entre gars », a-t-il confié.

Des fidèles et des endurants

Plusieurs pédaleurs du Grand Spin Don sont des habitués. « On a des équipes qui sont hyper fidèles et qui reviennent année après année, on est super contents. Il y a 40 vélos dans la salle, on fait neuf vagues de 50 minutes pendant la journée et c’est plein! » rapporte Mme Vachon.

Certaines personnes particulièrement endurantes s’inscrivent même à deux vagues de suite, voire trois!

Pour la première fois, une « vague corporative » avait été mise en place. Les compagnies Lavery Avocats, BRP, Motrec et Monty Sylvestre y étaient notamment.

La conseillère municipale Évelyne Beaudin a également été aperçue sur un vélo samedi avant-midi.

« Les fonds amassés vont directement à la Société du cancer : pour la recherche, pour aider les familles, pour aider aussi ceux qui sont malheureusement atteints de cancer... tous les dons servent à cela », résume Mme Vachon.