Grabuge à Jouvence: le Collège de Maisonneuve fait enquête

Le Collège de Maisonneuve fera enquête auprès des finissants de techniques policières impliqués dans un incident survenu vendredi au centre de villégiature Jouvence, a annoncé l'institution lundi. L'enquête permettra de déterminer «la hauteur des sanctions qui seront imposées», a fait valoir l'établissement, qui a été avare de commentaires.
L'établissement n'a pas voulu s'avancer sur le type de sanctions qui pourraient être imposées, étant donné qu'il en est «à la cueillette d'informations».
Qu'arrive-t-il dans un tel cas, où les étudiants sont finissants? Quelles traces resteront à leur dossier? Il a été impossible d'avoir des réponses à ces questions, lundi.
Interrogé sur le sujet, notamment à savoir si les étudiants avaient obtenu leur diplôme d'études collégiales, le Collège de Maisonneuve a spécifié que la session des étudiants était bel et bien terminée, mais c'est le ministère de l'Éducation qui s'occupe de délivrer les diplômes.
« L'ensemble des étudiants du Collège de Maisonneuve doit se conformer au code de vie relatif aux conditions de vie (...) » peut-on lire dans le communiqué.
« Le Collège de Maisonneuve rappelle que cet événement est une initiative de finissants et n'est donc pas impliqué dans l'organisation de cette activité ».
<p>François Leduc</p>
Rappelons que samedi, une bagarre impliquant des étudiants de techniques policières a éclaté au centre de villégiature Jouvence, sis au parc national du Mont-Orford.
Plusieurs sources ont rapporté l'incident à La Tribune et ont fait valoir que le gardien de nuit avait averti les étudiants à plusieurs reprises.
Lundi, la Régie de police Memphrémagog (RPM) a spécifié que les policiers ont été appelés samedi matin vers 7h40 à Jouvence, en raison d'une « altercation entre deux personnes ».
« Samedi matin vers 7h40, les policiers ont été appelés au Camp de vacances Jouvence à Orford, car il y avait eu altercation entre deux personnes un peu plus tôt.
« Deux étudiants faisant partie d'un groupe de techniques policières du Collège de Maisonneuve ont eu une altercation physique à la suite d'une dispute verbale. L'un d'eux a subi une légère blessure, mais personne ne voulait porter plainte et tout était déjà rentré dans l'ordre à l'arrivée des policiers », a indiqué la Régie de police Memphrémagog lundi matin, en précisant qu'aucune arrestation n'avait été faite.
Pas d'interdiction de faire des feux
Le directeur général de Jouvence, François Leduc, a pour sa part tenu à préciser que contrairement à ce qui avait été mentionné, il n'y avait pas d'interdiction de faire des feux en dépit de l'indice élevé. Il a toutefois confirmé que le gardien de nuit avait dû intervenir à plusieurs reprises. Il a également fait valoir que ce sont les clients eux-mêmes qui ont contacté les policiers.
« Ce n'est pas courant de les voir sur notre terrain », a-t-il souligné en ajoutant qu'il n'avait pas eu de plainte d'autres clients. Les bals de finissants représentent une partie de la clientèle de Jouvence et ceux-ci ont lieu à cette période-ci de l'année.