Dans un message publié sur Facebook dans les minutes qui ont suivi l’allocution de François Legault, la Fédération québécoise de camping et caravaning (FQCC) a demandé à ses membres de demeurer « patients et positifs », d’ici à ce que le gouvernement autorise la réouverture des terrains de camping.
Dans un message publié sur Facebook dans les minutes qui ont suivi l’allocution de François Legault, la Fédération québécoise de camping et caravaning (FQCC) a demandé à ses membres de demeurer « patients et positifs », d’ici à ce que le gouvernement autorise la réouverture des terrains de camping.

Golfs et campings doivent prendre leur mal en patience

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Les adeptes du camping et les amateurs de golf fondaient beaucoup d’espoir sur la conférence de presse du premier ministre François Legault mardi. Mais ils devront encore patienter…

En effet, les terrains de golf et de camping ne font pas partie de la liste de « déconfinement » annoncée par le premier ministre Legault et le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon, ce qui a grandement déçu plusieurs adeptes de ces loisirs pour qui l’attente est devenue quasi insoutenable.

À LIRE AUSSI: Camping Québec se prépare à une saison différente, mais reste confiant

Des boutiques de golf pourront ouvrir le 4 mai

Dans un message publié sur Facebook dans les minutes qui ont suivi l’allocution de M. Legault, la Fédération québécoise de camping et caravaning (FQCC) a demandé à ses membres de demeurer « patients et positifs », d’ici à ce que le gouvernement autorise la réouverture des terrains de camping.

« Le gouvernement a tout en main pour bien évaluer la situation. Nous aurons des réponses en temps et lieu », a précisé la FQCC.

À la demande du gouvernement, la FQCCC avait annoncé le 10 avril l’annulation de tous les festivals, les événements sportifs ou culturels qui devaient se tenir sur les terrains de camping jusqu’au 31 août 2020. 

« C’est important pour nous de respecter toutes les directives demandées par le gouvernement. La fédération est une organisation responsable; la santé et la sécurité de nos membres campeurs sont nos priorités. La nature de nos événements est basée sur le regroupement de campeurs, donc contraire aux mesures contre les rassemblements de personnes et de distanciation sociale encouragées pour tenter d’enrayer la propagation de la Covid-19 », a indiqué Michel Quintal, président du conseil d’administration de la FQCC.

La FQCC a aussi demandé à ses 16 associations régionales de camping et de caravaning, qui couvrent l’ensemble du Québec, de procéder à l’annulation de ses événements et aux remboursements de ses participants.

Tous les terrains de camping du Québec sont donc fermés et interdits d'accès jusqu'à nouvel ordre. Seuls certains terrains accueillent présentement des fulltimers (résidents à temps plein) qui n’ont aucune autre option de logis pour faire leur quarantaine.

La déception était aussi palpable du côté des amateurs de golf de l’Estrie où l’arrivée des beaux jours ne fait qu’attiser l’envie de pouvoir s’élancer sur les tertres de départ.

Terrains de golf

La déception était aussi palpable du côté des amateurs de golf de l’Estrie où l’arrivée des beaux jours ne fait qu’attiser l’envie de pouvoir s’élancer sur les tertres de départ.

Oui, c’est décevant, a dit Guy Faucher, de Milby. On pensait bien faire partie de la première vague de commerces qui vont ouvrir leurs portes au début de mai, mais ce n’est pas le cas, malheureusement. Je m’attends à ce qu’on fasse partie de la prochaine vague et qu’on puisse ouvrir nos terrains autour du 20 mai», ajoute Guy Faucher.

Même si les boutiques de golf de certains clubs pourront accueillir des clients, M. Faucher ne s’attend pas à un achalandage marqué tant et aussi longtemps que les terrains ne seront pas accessibles.

Mais une fois autorisée, la pratique du golf pourrait faire l’objet de nombreuses restrictions liées à la crise sanitaire, selon Guy Faucher.  

En plus de devoir respecter la règle des deux mètres partout sur le terrain, les golfeurs ne pourront pas se déplacer à deux à bord des voiturettes, sauf s’ils habitent à la même adresse.

Guy Faucher s’attend également à ce que le laps de temps entre chaque départ passe de trois à dix minutes afin de maintenir la distanciation physique.

Pour éviter la propagation du virus, plusieurs terrains de golf se sont déjà dotés d’un nouveau dispositif (E-Z-lift) permettant au golfeur de récupérer sa balle dans le trou sans avoir à toucher à la tige du drapeau avec ses mains.

« Il va y avoir beaucoup de changements cette année à cause du coronavirus, prévient Guy Faucher. Il va falloir s’adapter. »