Quelques citoyens ont bravé la tempête mardi en soirée pour assister à une conférence de Karine Godbout sur la gestion des déchets.

Gestion des matières résiduelles: «On est rendu à changer nos habitudes»

La conseillère municipale et présidente du comité environnement de la Ville de Sherbrooke Karine Godbout estime que le temps est venu pour les Sherbrookois de changer leurs habitudes dans la gestion des matières résiduelles.

Quelques citoyens ont bravé la tempête mardi en soirée pour assister, au café Baobab, à une conférence de Mme Godbout sur la gestion des déchets. « Les GES sont un dossier majeur, mais la gestion des matières résiduelles l’est tout autant, je pense, indique-t-elle. L’idée, c’est de bien comprendre le cycle de vie d’un produit et de voir ce qu’on fait avec ce produit en fin de vie. »

Karine Godbout estime que le citoyen a un grand rôle à jouer dans la gestion des déchets.

« Le citoyen est au tout début de la chaîne donc quand ça ne marche pas bien au tri à la source, après c’est difficile dans le restant de la chaîne », admet-elle.

Karine Godbout donne l’exemple de l’enchâssement des sacs qui est un problème selon Récup Estrie.

« Quand ça arrive au centre, le bac est déversé sur le plancher, les portes sont ouvertes donc les sacs qui ne sont pas enchâssés partent au vent. Ça peut bloquer des machines. Il y a donc des façons de faire qui sont intéressantes à réviser. »

« Les gens ont une brosse à dents ou un rasoir par exemple et se disent qu’ils peuvent mettre ça à la récup, poursuit-elle. L’idée, c’est de se trouver des trucs pour bien comprendre ce qu’on peut mettre dans le bac. Les couvercles à café souvent ne se récupèrent pas, mais si tu le sais, peut-être que tu n’en achèteras pas. »

Cette présentation a aussi été donnée au salon de la famille écoresponsable et au Cégep de Sherbrooke il y a deux semaines dans le cadre de la semaine québécoise de réduction des déchets.