La Presse révélait en septembre que le gouvernement a décidé de mettre fin au tarif unique dans les garderies subventionnées en 2015. Le tarif serait modulé en fonction du revenu familial des parents.
La Presse révélait en septembre que le gouvernement a décidé de mettre fin au tarif unique dans les garderies subventionnées en 2015. Le tarif serait modulé en fonction du revenu familial des parents.

Gel de nouvelles places en garderies : la décision sème l'inquiétude

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Le gel du développement des places en CPE et en garderies subventionnées par le ministère de la Famille sème l'inquiétude dans le milieu de la petite enfance.
Selon le Regroupement des centres de la petite enfance des Cantons-de-l'Est (RCPECE), jusqu'à 1200 places pourraient être concernées par la suspension de l'attribution des places.
La direction du CPE Magimo, à Saint-Denis-de-Brompton, s'apprête à lancer un appel d'offres pour la construction d'une nouvelle installation de soixante places, qui doit être prête cet automne.
La directrice générale du CPE Magimo, Louise Véronneau, n'en revenait tout simplement pas de la décision de Québec de mettre les projets sur la glace, comme Le Devoir l'a révélé samedi. Le Ministère a expliqué qu'il devait faire preuve de prudence dans la gestion des finances publiques en raison du contexte financier actuel. Le gouvernement Couillard doit déposer son premier budget en juin.
« On est extrêmement surpris de cette décision. On a des ententes signées avec le gouvernement, on s'est engagé à livrer une installation de 60 places pour le mois de novembre. C'est comme une brique qui nous tombe dessus », commente Mme Véronneau, en précisant que la construction est sur le point d'être lancée. « On va bientôt en appel d'offres. » Elle souhaitait obtenir des précisions du Ministère.
La nouvelle, qualifiée de « douche froide », a fait sursauter la directrice du RCPECE, Martine Staehler, qui a appris la nouvelle par les médias.  « Ce n'est pas rassurant. Ce temps d'arrêt est inquiétant : sera-t-il provisoire ou définitif? Les réactions les plus vives viennent des CPE qui sont les plus avancés dans leurs démarches.  Ils sont stoppés dans leur élan, ils ont déjà mis du temps et de l'argent. »