La Tribune
Le transport est bien évidemment le principal coupable des gaz à effet de serre et la Ville s’est améliorée sur ce point avec 489 287 tCO2éq en 2016 contre 506 177 tCO2éq en 2009.
Le transport est bien évidemment le principal coupable des gaz à effet de serre et la Ville s’est améliorée sur ce point avec 489 287 tCO2éq en 2016 contre 506 177 tCO2éq en 2009.

Gaz à effet de serre : Sherbrooke n’atteint pas son objectif

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Selon le rapport d’inventaire des gaz à effet de serre de Sherbrooke présenté lundi soir lors du plénier public, la Ville n’a pas atteint sa cible de réduction de 5 % qu’elle s’était fixée en 2010 en adhérant au programme Climat municipalité. La réduction des GES a plutôt été de l’ordre de 2,6 % entre 2009, l’année de référence, et 2016.