Le feu de circulation devant l’entrée du Centre Sherbrooke, sur la rue Galt Ouest, sera finalement maintenu dans la réfection de la rue Galt Ouest.
Le feu de circulation devant l’entrée du Centre Sherbrooke, sur la rue Galt Ouest, sera finalement maintenu dans la réfection de la rue Galt Ouest.

Galt Ouest: le feu de circulation devant le Centre Sherbrooke restera

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Ville de Sherbrooke est parvenue à une configuration de la rue Galt Ouest, et à un aménagement du terre-plein central dans le secteur du Centre Sherbrooke, qui fait consensus auprès des commerçants. La directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke, Marie-France Delage, a expliqué lundi que quatre options avaient été considérées et que la plus récente a fait consensus.

Il est donc proposé d’ajouter un feu de circulation à l’entrée du Centre Sherbrooke, d’aménager une voie de virage à gauche vers ce centre commercial, de même qu’une voie de virage à gauche, en direction ouest, vers la rue Saint-Antoine. Les voies cyclables unidirectionnelles de chaque côté de la rue Galt Ouest demeureront et les espaces de stationnement sur la rue Galt Ouest seront retirés entre Belvédère et Alexandre.

Rappelons que la Ville réaménagera la rue Galt Ouest, justement entre les rues Belvédère et Alexandre, pour y ajouter notamment des infrastructures de mobilité durable et un terre-plein central. Les commerçants des deux côtés de la rue Galt avaient soulevé des inquiétudes par rapport à l’accessibilité de leurs établissements.

Après la création d’un comité de travail technique et le dépôt d’une option de réaménagement de la rue Galt par les commerçants, la Ville a élaboré un troisième scénario qui a été présenté aux élus le 16 novembre, puis aux parties impliquées le 30 novembre, en présence de trois élus. C’est là que le consensus s’est dégagé autour d’une quatrième version du projet, alors que des représentants de tous les commerçants, des citoyens du quartier et des cyclistes ont participé à la réflexion.

Les changements proposés nécessiteront de revoir l’ingénierie de la rue et auront des répercussions financières.

Il est prévu d’établir un lien de communication avec les commerçants en 2021 pour la réalisation des travaux.

Les mandats octroyés seront ajustés d’ici la fin de janvier 2021, mois au cours duquel les travaux d’ingénierie reprendront pour terminer les plans et devis. Un appel d’offres et l’octroi du contrat sont prévus au printemps pour un début des travaux en mai 2021. Il faudra alors prévoir entre huit et douze semaines de chantier. 

Jocelyn Grenier, directeur adjoint du Service des infrastructures urbaines, précise que le feu de circulation devant le Centre Sherbrooke présentait un danger en raison de l’absence d’une voie de virage. Une voie sera donc ajoutée et il est possible qu’une traverse piétonnière soit aussi aménagée. « Nous avons pu démontrer que la livraison par véhicules lourds ne serait pas en péril pour les commerces au sud et l’accès à ces commerces, pour les automobilistes arrivant de l’est, se fera par la rue Saint-Antoine. » Le feu de circulation pour la traverse piétonnière à la hauteur de la rue Saint-Antoine sera maintenu.

En ce qui concerne le stationnement, le Centre Sherbrooke offrira des places pour les clients des commerces situés de l’autre côté de la rue Galt. Un comité sera mis sur pied pour réfléchir à la situation du stationnement dans ce secteur. 


Dans la nouvelle mouture du projet de la rue Galt Ouest, le virage à gauche vers la rue Saint-Antoine serait permis.

La Ville à l’écoute

Plusieurs élus ont salué le travail des fonctionnaires pour trouver un consensus avec les commerçants. Rémi Demers a souligné que le projet ne sera pas dénaturé, mais que la Ville lance le signal qu’elle est à l’écoute. 

« Que cela nous serve de leçon pour de futurs projets majeurs pour que toutes les parties prenantes soient impliquées dans le projet pour sauver du temps et de l’argent », a résumé Paul Gingues. 

Évelyne Beaudin y est allée d’une déclaration plus imagée. « Avec ce projet, j’avais un peu l’impression qu’on avait envie de faire un parcours d’hébertisme en talons hauts avec une boîte d’œuf dans les mains. Les occasions de trébucher étaient nombreuses. Le débat a failli déraper dans une guerre entre automobilistes et cyclistes. Tout le monde aurait été perdant. Pour moi, le gros défi sera la mobilité durable dans la portion de la rue Belvédère entre les rues Galt Ouest et King Ouest, et le petit bout pour aller au pont Joffre. » 

Chantal L’Espérance estime qu’il s’agit maintenant d’un vrai projet de développement durable. « Tout le monde a laissé quelque chose sur la table pour trouver le meilleur compromis. » Elle rappelle qu’une convention datant des années 1960 permet aux usagers du parc Alfred-Élie-Dufresne d’utiliser le stationnement souterrain du Centre Sherbrooke. 

La direction de Centre Sherbrooke, Sandalwood, a réagi par communiqué en après-midi lundi, se disant satisfaite de la solution proposée. Vincent Bergeron, porte-parole, indique que « la solution mise de l’avant qui permet la sauvegarde de [leur] entrée de stationnement respecte la volonté de toutes les parties prenantes tout en respectant les principes mis de l’avant par la Ville dans ce projet à savoir le développement durable, la mobilité durable, la fluidité de la circulation et la sécurité des usagers. On ne peut être plus heureux ». 

M. Bergeron rappelle qu’il était favorable à 95 % avec le projet initial, mais que la suppression d’un accès au centre commercial aurait eu des conséquences trop importantes. « Nous avons été heureux d’offrir à nos voisins d’en face une vingtaine de cases de stationnement afin de favoriser l’acceptabilité de ce projet sans remettre en question les voies de vélo unidirectionnelles. »

Une voie de virage à gauche sera aménagée devant l’entrée du stationnement du Centre Sherbrooke, sur la rue Galt Ouest, où le feu de circulation serait maintenu.