Si les modifications apportées au projet de revitalisation de la rue Galt Ouest ont reçu un accueil favorable de la part des commerçants du secteur, certains irritants restent à aplanir d’ici à ce que les travaux soient officiellement lancés.
Si les modifications apportées au projet de revitalisation de la rue Galt Ouest ont reçu un accueil favorable de la part des commerçants du secteur, certains irritants restent à aplanir d’ici à ce que les travaux soient officiellement lancés.

Galt Ouest : Bureau & Bureau attend des réponses

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Si les modifications apportées au projet de revitalisation de la rue Galt Ouest ont reçu un accueil favorable de la part des commerçants du secteur, certains irritants restent à aplanir d’ici à ce que les travaux soient officiellement lancés.

Alors que la direction de Centre Sherbrooke saluait le compromis qui lui permet de conserver l’accès à son centre commercial dans les deux directions, le magasin de meubles Bureau & Bureau demeure dans l'incertitude.

« On n’a pas encore eu de réponses de la Ville concernant le stationnement de rue ni au sujet de notre approvisionnement », indique le directeur général Benjamin Bureau.

« On a des camions de 53 pieds qui nous approvisionnent et on ne sait toujours pas quel trajet ils devront emprunter pour sortir. On nous a dit verbalement que ça ferait partie du projet, mais aucune mesure, aucun plan ni aucun engagement écrit ne nous ont été fournis de ce côté-là. »

Selon les plans dévoilés jusqu’ici, seuls les véhicules venant de l’est sur Galt pourront tourner à gauche vers le stationnement de Bureau & Bureau. Le futur terre-plein empêchera toutefois les véhicules quittant le stationnement de se diriger vers l’ouest.

« Cela veut dire que nos camions de livraison devront quitter en faisant un détour par la rue LaRocque pour accéder à la rue Short. Je ne suis pas certain que les résidants vont apprécier », a laissé entendre M. Bureau.

Enfin, le retrait des feux de circulation entre la rue Alexandre et l’entrée du centre commercial peut difficilement se justifier, selon M. Bureau.

« À mon avis, ça ne permet pas d’accélérer la fluidité de la circulation. Ce n’est pas là qu’est l’achalandage. Il est plutôt au coin des rues Galt-Belvédère et Alexandre-Galt ».

Malgré l’absence de réponses, M. Bureau se dit néanmoins heureux des compromis obtenus ces derniers jours par rapport au plan initial.

« Tout n’est pas sombre. Je suis content de voir qu’il y aura une revitalisation de la rue Galt Ouest. C’est ce qu’on souhaitait par-dessus tout. »

Stationnement pour employés

Du côté de Centre Sherbrooke, son porte-parole, Vincent Bergeron, a indiqué mardi qu’il entendait préserver la vingtaine de cases de stationnement réservées aux employés des commerces avoisinants afin d’atténuer l’impact des aménagements. Un comité des stationnements sera créé à ce sujet.

 « Nous participerons volontiers aux travaux de ce futur comité et nous souhaitons que la Ville profite de l’occasion pour discuter avec toutes les parties prenantes des mesures de contingence qui devront être mises en place durant la réalisation des travaux à venir. », indique M. Bergeron.