Jean-Philippe Maranda : « Au début, ils ne croyaient pas en la possibilité que je devienne infirmier. Il a fallu leur prouver que je suis capable de faire les mêmes choses qu’une personne sur deux pattes. »
Jean-Philippe Maranda : « Au début, ils ne croyaient pas en la possibilité que je devienne infirmier. Il a fallu leur prouver que je suis capable de faire les mêmes choses qu’une personne sur deux pattes. »

Futur infirmier sur quatre roues

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
 Résilience : c’est probablement le mot qui décrit le mieux Jean-Philippe Maranda. Se déplaçant en fauteuil roulant, le Sherbrookois s’est retroussé les manches et a participé aux Jeux paralympiques. Maintenant, ce sont les barrières menant à la profession d’infirmier que l’athlète veut défoncer.