La nourriture a été un succès au Festival des traditions du monde de Sherbrooke.

FTM : L'émerveillement au rendez-vous

Les attentes étaient hautes pour la 20e édition du Festival des traditions du monde (FTM), mais les 620 bénévoles et les organisateurs ont livré la marchandise pour offrir un festival haut en couleur. La directrice générale Malika Bajjaje et le président Louis-André Neault se disent très satisfaits d'une autre année couronnée de succès notamment grâce aux nombreux festivaliers présents et la qualité des spectacles.
Dimanche prenait fin l'édition anniversaire du FTM après cinq jours de festivités. Malgré quelques averses vendredi et samedi, les festivaliers étaient au rendez-vous et Louis-André Neault et Malika Bajjaje en retirent un bilan très positif.
« La thématique était 20 ans d'émerveillement, et l'émerveillement était effectivement au rendez-vous. La 20e édition a été un succès sur toute la ligne autant pour la qualité et la diversité des spectacles que par la présence des festivaliers qui ont été nombreux tout au long de l'événement », souligne le président du FTM.
La directrice générale souligne que l'achalandage a été plus important que l'année dernière, sans toutefois avancer de chiffre. Pour l'édition anniversaire, le retour des artistes qui ont marqué les éditions précédentes a été un coup gagnant selon elle.
« C'était un très bon choix, comme on a pu le voir avec l'achalandage à ces spectacles », mentionne Malika Bajjaje.
Des foules records ont aussi été observées notamment pour les spectacles de Boogat, The StepCrew, Guylaine Tanguay et Ze Radcliffe Fanfare. « Les chapiteaux étaient pleins et ça vient confirmer que le festival propose une programmation diversifiée avec des spectacles de qualité pour tous les goûts », ajoute Mme Bajjaje.
Outre les spectacles musicaux, le festival proposait aussi plusieurs ateliers qui ont fait partie du succès de cette édition. « Les festivaliers étaient présents et participaient en grand nombre. C'est parmi un de nos meilleurs coups au festival », assure la directrice générale.
Les trois pavillons thématiques, le Shack d'Amérique, le Pub irlandais et les Portes de l'Asie, ont aussi très bien fonctionné attirant des foules denses à chaque spectacle. Le retour des Portes de l'Asie était même très attendu par les festivaliers selon les observations de la directrice générale.
Une belle surprise pour Mme Bajjaje et M. Neault a été le succès qu'a connu l'Espace Orient. « On voulait faire un clin d'oeil au grand pavillon qu'était le Palais de l'Orient pour le 20e et créer un espace pour ne pas oublier la culture orientale. L'Espace a très bien fonctionné et il y avait toujours beaucoup de monde », explique Malika Bajjaje.
Les organisateurs miseront donc sur les points forts de cette année pour orienter la 21e édition tout en incluant toujours des nouveautés.
« Le festival se clôt sur une note très positive autant pour les festivaliers que pour les bénévoles, et ça nous incite donc à travailler plus fort pour l'édition de l'année prochaine », souligne le président.