Le candidat libéral dans Sherbrooke, Luc Fortin, s’est déplacé à la clinique du Plateau Marquette, dimanche, pour expliquer l’importance de donner accès plus facilement à un service d’imagerie par résonance magnétique.

Fortin promet un nouvel accès à l’imagerie par résonance magnétique

Le candidat libéral Luc Fortin veut travailler sur la création d’un nouvel accès à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) à Sherbrooke. Plusieurs citoyens déplorent les longs délais d’attente pour ce type d’examen au CIUSSS de l’Estrie–CHUS et plusieurs décident même de visiter la Rive-Sud de Montréal afin d’avoir un accès plus rapide à l’IRM, constate le candidat dans la circonscription de Sherbrooke.

En conférence de presse à la clinique Plateau Marquette, dimanche, M. Fortin a tenu à préciser que le CIUSSS respecte toutefois les cibles édictées par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour ce type d’examens. Mais selon M. Fortin, trop de citoyens préfèrent se déplacer plutôt que d’attendre leur tour dans la région.

« Les délais au CHUS peuvent aller jusqu’à six mois, alors évidemment il y a beaucoup d’inquiétude. Je m’engage à réduire ce stress-là pour les patients. »

Le candidat libéral n’a pas précisé l’emplacement ou le mode de gestion de ce nouvel appareil, mais mentionne que la clinique Plateau Marquette a tout ce qu’il faut pour répondre à la demande.

« C’est reconnu que dans notre région les soins sont de grande qualité. L’important c’est d’avoir des ressources supplémentaires, qu’elles soient publiques ou privées. Ici, dans la clinique, il y a une volonté d’accueillir une imagerie par résonance magnétique, il y a les ressources disponibles pour le faire et également l’espace. Ce serait une façon de le faire rapidement et de rendre ça accessible à la population », ajoute le ministre sortant de la Famille.

Présent au match de football du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke samedi, M. Fortin a également remarqué que la clinique de radiologie du Quartier DIX30 à Brossard, qui propose un service d’IRM, figure parmi les commanditaires de l’équipe sherbrookoise. « Ça démontre à quel point il y a un marché pour cette clinique-là à Sherbrooke. Ça démontre à quel point il y a un besoin ici », explique M. Fortin.

Médecins de famille

Profitant de cette annonce, M. Fortin s’est également prononcé sur l’accès à un médecin de famille pour les citoyens de Sherbrooke.

« Il y a quand même 86 % de la population en Estrie qui a accès à un médecin de famille. On fait de nombreux efforts, justement on a mis en place des mesures législatives dans le cadre du dernier mandat pour faire en sorte que nos médecins rencontrent le plus de patients possibles. Par contre, il faut reconnaître qu’il faut en former davantage et en attirer davantage de l’étranger. On a différentes mesures pour y arriver, on a fait du progrès depuis 2014, mais on est conscients qu’il reste encore du travail à faire, mais je pense qu’on est dans la bonne direction », commente M. Fortin.