Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS uniformise les frais de stationnement pour ses 18 000 employés, dans 100 points de service. Pour certains cela représente une économie de quelques dollars, pour d'autres cela peut représenter des frais supplémentaires de 137,50 $.

Fini la gratuité pour les employés du CIUSSS de l'Estrie

Fini la gratuité des places de stationnement pour les employés des 100 points de service du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Les 18 000 employés de l'organisation devront tous, à compter du 1er avril, payer entre 137,50 $ et 550 $ pour se garer. Pour certains employés, cela représente des frais supplémentaires annuels de 137,50 $.
« Les employés des installations des Sources, du Haut-Saint-François et du Granit, entre autres, ne payaient rien pour se stationner. Maintenant, ils paieront 137,50 $ », explique Marie-France Thibeault, chef d'équipe au service des communications du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.
Les employés des autres installations payaient tous des frais variables. Les nouveaux tarifs représentent donc des augmentations pour certains, et des diminutions de coûts pour d'autres.
Les employés des hôpitaux Fleurimont et Hôtel-Dieu profiteront d'un rabais de 7 $ sur leur ancien tarif, alors que ceux de l'hôpital Memphrémagog devront payer 5 $ de plus que par les années passées.
« Aucun établissement ne fonctionnait de la même façon pour ses stationnements, autant pour les visiteurs que les employés. Nous avons travaillé dans un souci d'équité pour tous les employés, maintenant que nous travaillons tous pour le CIUSSS de l'Estrie-CHUS », ajoute Mme Thibeault.
Le prix le plus cher sera de 275 $ pour le permis annuel, exception faite d'un certain nombre de places situées à proximité des entrées et qui sont vendues, en quantités limitées, à 550 $.
Les employés des milieux hospitaliers occupent environ 80 % des places de stationnement.
Une ligne téléphonique a été créée pour qu'un membre du personnel technique puisse répondre aux questions que se poseront les employés, questions inévitables puisque la date du renouvellement de leur permis de stationnement approche à grands pas - c'est le 1er février.
« Par exemple, au Centre jeunesse de l'Estrie, il n'y avait pas de vignette de stationnement accrochée au rétroviseur du véhicule et le renouvellement du permis se faisait automatiquement. Maintenant, il y aura une vignette, qui sera d'ailleurs valable pour les 100 points de service, et il faudra faire la démarche pour la renouveler », illustre Marie-France Thibeault.
Afin de soulager les employés qui trouveraient ces nouvelles mesures trop onéreuses, la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS continuera de travailler sur des projets de mobilité durable.
« Nous avons déjà des navettes entre différents stationnements et certains établissements, et nous pourrions ajouter des établissements à nos circuits », mentionne-t-elle en exemple.
Coût réduit pour la clientèle de Lac-Mégantic
Les patients qui se rendront au CSSS du Granit à Lac-Mégantic auraient normalement dû payer le tarif des hôpitaux de la zone 1, au même titre que les patients des établissements de Magog ou Sherbrooke par exemple. La direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a toutefois décidé de créer une zone à part pour les usagers de cette région, qui paieront la moitié du prix des usagers des autres stationnements de la zone 1 (3,75 $ à Lac-Mégantic au lieu de 7,50 $ à Sherbrooke par exemple pour un stationnement de 4 à 24 heures).
Pourquoi? « À cause de la réalité sociale qui prévaut encore à Lac-Mégantic, les membres du comité ont décidé de mettre en place des mesures pour que les citoyens puissent encore recevoir des services à coût abordable... » mentionne Mme Thibeault.
« Nous avons aussi pris en considération la distance, car les usagers de Lac-Mégantic qui doivent recevoir des soins surspécialisés à Sherbrooke par exemple, ont une plus grande distance à parcourir que les usagers de Magog », ajoute-t-elle.