Sébastien Jacques reste dans le moment présent même si sa longue marche à travers les États-Unis tire à sa fin.

Fin de périple au jour le jour pour Sébastien Jacques

Sébastien Jacques terminera son long périple à travers les États-Unis dans un peu plus d'une semaine, mais même si la fin approche il reste dans le moment présent.
« Ce qui m'aide est de ne pas penser plus loin que la journée, comme je le faisais aussi durant la maladie. Que ce soit pour surmonter des épreuves ou réaliser de grandes choses, ce qui aide à passer à travers c'est de penser une journée à la fois », croit-il.
Même s'il avoue ne pas réaliser que son aventure se terminera bientôt, il a très hâte de marcher au Québec, notamment pour rencontrer ceux qui l'ont suivi durant tout son périple. « Je pensais que les gens au Québec seraient moins portés à me suivre une fois que je marcherais aux États-Unis, mais tout le contraire est arrivé. Ils ont continué à m'écrire tous les jours », se réjouit-il.
D'ailleurs, les messages reçus du Québec et de partout dans le monde sont l'un des aspects les plus marquants de son voyage. « Mon but premier était de faire sourire ceux qui vivaient des moments difficiles. Je réalise que j'ai eu un impact sur la vie des gens... C'est surréel de voir comment des gens qui m'ont écrit peuvent trouver de l'espoir, décider de profiter davantage de la vie ou de se faire plus confiance ».
Sa longue marche a aussi renforcé son « espoir en l'humanité » : « Il y a tellement de gens qui ont proposé de m'héberger que j'ai couché moins de 10 jours dans ma tente, sur 4 mois passés aux États-Unis », rappelle-t-il.
De l'avance
Son aventure, qui devait se terminer au Québec le 1er novembre, prendra fin un mois d'avance, soit le 30 septembre. « Je pensais avoir des problèmes avec la pluie, être ralenti par les montagnes et le désert, mais ça n'a pas été le cas », explique-t-il. Il admet toutefois que sa traversée de la Californie est de loin la période la plus difficile de son parcours en raison de la chaleur intense. « Ça fesse sur les plans mental et physique! Je commence à marcher vers 4 heures du matin parce qu'il peut faire jusqu'à 46 degrés Celsius durant la journée. Ce qui est difficile est de changer mon horaire de sommeil. Par contre, comme je marche 2 ou 3 heures à la noirceur, quand le soleil se lève, une bonne partie de ma journée est faite, alors les journées passent vite. » 
Malgré les difficultés, Sébastien Jacques reste positif : « Sur les photos, j'ai un gros sourire, mais chaque jour est dur, j'ai des doutes, c'est long... alors je dis que c'est dur en gardant le sourire! »
Lundi, Sébastien Jacques faisait halte pour la nuit à Twentynine Palms. Il devra ralentir un peu la cadence pour arriver à Santa Monica le 13 septembre au lieu du 12, ses médecins n'étant pas disponibles pour le rencontrer à cette date. Pour quelques jours, il marchera donc un peu moins que ses 40 kilomètres habituels. « J'aime mieux couper dans le nombre de kilomètres que de prendre une journée de congé, sinon, je suis trop rouillé quand je recommence », dit-il.
Sébastien Jacques reviendra au Québec le 16 septembre en avion et commencera sa marche en territoire québécois par une rencontre avec le premier ministre Philippe Couillard à Québec, le 20 septembre. Il prévoit prendre 10 jours pour traverser le Québec à la marche et arriver à Magog le 30 septembre.
Coaching et conférences
Après son retour au Québec, Sébastien Jacques ne chômera pas. Il a démarré sa propre entreprise pour offrir ses services de conférencier et consultant en développement personnel et performance. « Depuis le début de l'aventure, j'ai eu pas mal de demandes de conférences et de coaching. Et j'ai réalisé que c'est une super de belle façon pour moi de continuer à aider les gens. Avec cette marche, je voulais aider les gens en démontrant ce qu'on peut accomplir malgré les obstacles, donner espoir et inspirer. Mais avec le coaching je vais pratiquement pouvoir tenir la main aux personnes et les aider à soit atteindre un but, surmonter une épreuve ou tout simplement vouloir s'améliorer comme personne », indique-t-il.
Sébastien Jacques sera conférencier dans les écoles et les entreprises en plus de monter une conférence pour le grand public. Ses services sont ouverts à tous : « J'ai des athlètes, monsieur et madame Tout-le-monde et même des clients jusqu'en Italie! Je veux partager ma joie de vivre et aider les gens à croire en eux-mêmes et leur projet. »
Les personnes intéressées peuvent déjà prendre contact avec lui par son site Internet www.sebastienjacques.com/