La Tribune
Pendant que leurs filles Mia et Gabriella faisaient leurs adieux à leurs amis d’école, mardi, Carolina Batalla et Normando Charris multipliaient les entrevues pour maintenir la pression sur l’appareil politique à 24 heures de leur expulsion du pays.
Pendant que leurs filles Mia et Gabriella faisaient leurs adieux à leurs amis d’école, mardi, Carolina Batalla et Normando Charris multipliaient les entrevues pour maintenir la pression sur l’appareil politique à 24 heures de leur expulsion du pays.

Famille Batalla-Charris: «Espérer jusque dans l'avion»

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
À 24 heures de son expulsion du pays, la famille Batalla-Charris entretenait toujours l’espoir, mardi après-midi, que son cri du cœur soit entendu.