En compagnie de Florence Garcia, directrice générale du CPE Famili-Gard’Estrie, Daniel Savaria, président de Highscope Québec, explique la nouvelle méthode pédagogique à la députée de Sherbrooke Christine Labrie.

Famili-Gard’Estrie adopte la méthode Highscope

Le centre de la petite enfance Famili-Gard’Estrie devient le premier CPE de l’Estrie à adhérer au programme pédagogique Highscope.

Cette approche pédagogique développée depuis plusieurs années aux États-Unis est en phase avec les nouvelles orientations du ministère de la Famille en matière de qualité de services à la petite enfance, soutient Florence Garcia, directrice générale du CPE. On a voulu se montrer proactif en vue des changements annoncés dans le domaine des services de garde.

Elle a aussi été une source d’inspiration pour le programme éducatif Accueillir la petite enfance, auquel sont assujettis tous les services éducatifs à la petite enfance du Québec et qui vient de faire l’objet d’une importante mise à jour, ajoute-t-elle.

« Dans un cadre à la fois souple et rigoureux, elle permet notamment aux enfants de planifier leurs projets de jeu actif et de réfléchir sur leurs expériences aussitôt qu’ils ont la maturité pour le faire, ce qui les aide à développer leur autonomie, leur confiance en soi ainsi que leurs habiletés sociales, intellectuelles, cognitives et motrices », dit Mme Garcia.

« Tout le personnel du CPE est mobilisé depuis septembre 2018 dans un important programme de formation qui s’étalera sur plus de deux ans et qui leur permettra d’améliorer leurs compétences pour accompagner les enfants à être bien outillés pour la vie. »

Au terme de cette formation, l’équipe du CPE rue Germaine Guèvremont sera évalué par un organisme indépendant qui pourra lui accorder une certification attestant la qualité des pratiques éducatives de chaque membre de l’équipe œuvrant auprès des enfants de la pouponnière à la prématernelle.

Le budget associé à ce changement avoisine les 100 000 $.

Développement global

Selon Daniel Savaria, président de HighScope Québec, la méthode pédagogique permet le développement global de l’enfant. « La méthode est basée sur des expériences que réalise l’enfant. On va utiliser par exemple le concept de connaissance de l’alphabet. Chaque enfant a un symbole lettré correspondant à la première lettre de son prénom », explique-t-il.

« Mon symbole serait D pour Daniel qu’on pourrait associer à domino. L’enfant fera le lien avec la lettre et les mots. »

Jeudi, la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, s’est présentée sur place pour en savoir plus sur la méthode éducative. Selon elle, ce projet est « une belle démonstration que notre réseau de Centres de la petite enfance est toujours prêt à innover pour améliorer les services offerts aux enfants dès le plus bas âge. C’est vraiment une richesse d’avoir des services de garde éducatifs publics d’aussi grande qualité au Québec. »

« On gagnerait collectivement à rendre les CPE accessibles à toutes les familles qui souhaitent avoir une place, mais malheureusement on est encore loin du compte. »

Le centre de la petite enfance et bureau coordonnateur de la garde en milieu familial Famili-Gard’Estrie offre des services éducatifs à 78 enfants en installation et 700 en milieu familial.

HighScope Québec est un organisme sans but lucratif qui offre des formations en français qui sont reconnues par la Fondation HighScope. Une centaine d’établissements du Québec ont adopté la méthode.