Contenu commandité
Éveillée pendant sa chirurgie à cerveau ouvert
Manon Bisson passe une imagerie par résonnance magnétique (IRM) fonctionnelle. Pendant l’examen, elle aura différentes tâches à accomplir, en lien avec la zone où se trouve sa tumeur : elle devra par exemple bouger les orteils ou bouger les doigts d’une façon précise. L’appareil détecte des variations de l’activité dans son cerveau de 1 à 2 % entre les moments où elle bouge et les moments où elle ne bouge pas. Sur la photo, on aperçoit Jean-Philippe Pelletier, technologue en imagerie médicale à l’Hôpital Fleurimont du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, et le Dr Maxime Saint-Amant, médecin radiologue.

La préparation à la neurochirurgie éveillée [PHOTOS]

Manon Bisson a dû subir une série d'examens la veille de sa chirurgie. La Tribune l'a suivie dans toutes ces étapes, que nous vous présentons grâce aux images de la photographe Jessica Garneau.
Manon Bisson passe une imagerie par résonnance magnétique (IRM) fonctionnelle. Pendant l’examen, elle aura différentes tâches à accomplir, en lien avec la zone où se trouve sa tumeur : elle devra par exemple bouger les orteils ou bouger les doigts d’une façon précise. L’appareil détecte des variations de l’activité dans son cerveau de 1 à 2 % entre les moments où elle bouge et les moments où elle ne bouge pas. Sur la photo, on aperçoit  Jean-Philippe Pelletier, technologue en imagerie médicale à l’Hôpital Fleurimont du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, et le Dr Maxime Saint-Amant, médecin radiologue.