Le député de Johnson Étienne-Alexis Boucher remet sa carrière politique en question. Il fera une annonce à ce sujet mardi prochain.

Étienne-Alexis Boucher remet en question son avenir politique

Réitérant son entière confiance envers la chef du PQ Pauline Marois, au contraire de son père Claude Boucher, le député de Johnson Étienne-Alexis Boucher remet toutefois sa carrière politique en question. Il fera une annonce à ce sujet mardi prochain, à son bureau de circonscription, a-t-il révélé à La Tribune jeudi.
«Je ferai une annonce au sujet de mon avenir politique», s'est-il contenté de préciser.
En entrevue avec La Tribune mercredi, l'ex-député péquiste Claude Boucher a dit que Pauline Marois devrait céder la place à Gilles Duceppe, le seul selon lui à pouvoir rallier les forces souverainistes. M. Boucher a aussi précisé avoir jusque-là respecté un «devoir de retenue» pour ne pas nuire à son fils. Jeudi, Claude Boucher a toutefois assuré qu'il n'y a pas de lien à faire entre le moment qu'il a choisi pour effectuer cette sortie médiatique et l'annonce que se prépare à faire le député de Johnson.
«J'ai donné mon point de vue parce que j'ai jugé important de secouer les troupes à ce moment-ci. J'ai dit ce que je devais dire, selon ma conscience, et j'aurais aussi bien pu le faire dans deux semaines ou dans deux mois. Je n'ai pas consulté le député à savoir s'il serait d'accord que j'intervienne. Nous avons nos propres opinions et il n'y a pas de conflit entre nous. Très honnêtement, c'est une coïncidence et je n'ai pas pensé à l'annonce qu'Étienne-Alexis fera mardi», assure Claude Boucher, aussi maire de Saint-Denis et préfet de la MRC du Val-Saint-François.
Texte complet dans La Tribune de vendredi.
caroline.bouchard@latribune.qc.ca