Philippe Couillard (PLQ), Françoise David (QS), l'animateur Pierre Bruneau, Pauline Marois (PQ) et François Legault (CAQ) ont pris la pause avant le deuxième débat des chefs, jeudi soir.

Éthique, langue et identité au coeur du débat

Les quatre chefs des principaux partis politiques du Québec s'affrontaient pour une deuxième fois à l'occasion d'un face-à-face télédiffusé jeudi soir. Un débat durant lequel les thèmes de l'identité, de la langue et de l'éthique ont pris une grande place. Selon nos quatre Estriens sondés, ces questions ont alimenté la dernière confrontation, mais aussi la campagne électorale des derniers jours.
<p>Lionel Lafrance</p>
« Les sujets du référendum et de l'identité sont névralgiques, estime Benoît Huberdeau, responsable de stages à l'Université de Sherbrooke. Françoise David de Québec solidaire a une position plus radicale, mais elle n'est pas dangereuse pour les autres partis, donc elle n'a pas été attaquée bien souvent. »
Selon lui, Pauline Marois a été claire sur le sujet du référendum :
« Elle a dit non à un référendum pour la première fois. »
« Le référendum suscite de l'intérêt, pense pour sa part Tery-Tanya Espin, mère de deux enfants et étudiante en communication. Aux urnes, les gens seront influencés par la souveraineté. C'est pourquoi j'ai été davantage accrochée par cette question durant le débat. »
« Philippe Couillard est inquiétant. Il ne fait que parler de référendum, sinon de création d'emplois. J'aurais aimé le voir amener de nouvelles idées! » explique Lionel Lafrance, bénévole au sein de la FADOQ.
<p>Raphaëlle Champoux-Couture</p>
La langue
La préservation de la langue française a provoqué de vives discussions jeudi sur les ondes de TVA.
« Philippe Couillard a été percutant lors qu'il a affirmé que le bilinguisme est essentiel et n'est pas une menace », trouve Tery-Tanya Espin.
« M. Couillard ne semble pas conscient qu'il y a un problème à Montréal », avance plutôt Lionel Lafrance.
<p> Benoît Huberdeau</p>
L'éthique
Les chefs du Parti libéral et du Parti québécois ont été attaqués à propos de l'éthique.
Un sujet qui est d'ailleurs revenu fréquemment lors des derniers jours.
« Malgré tout, le parti de Philippe Couillard a pris l'avance dans les sondages, rappelle Raphaëlle Champoux-Couture, bénévole et étudiante en psychologie. Je suis surprise de la hausse du PLQ dans les sondages. Aujourd'hui, je suis au stade de penser qu'il faudrait donner plus de temps au pouvoir au PQ, qui termine un court mandat de 18 mois seulement. »
« Philippe Couillard ne réagissait pas assez fortement lorsqu'on l'attaquait sur l'éthique. Il n'a pas gagné de points au face-à-face », affirme Benoît Huberdeau.
<p>Tery-TanYa Espin</p>
La laïcité
La Charte de la laïcité a intéressé notre quatuor d'électeurs estriens hier soir.
« Pauline Marois a exprimé clairement sa position, croit M. Lafrance. Les gens comprennent mieux aujourd'hui le projet de la Charte selon moi. S'ils ont bien écouté hier, ça devrait leur sonner une cloche! »
« Philippe Couillard n'a pas été en mesure de répondre à M. Legault concernant la policière en hidjab. Il a détourné la question », fait remarquer Mme Espin.
« On a senti M. Couillard moins en contrôle durant cette portion, mais il a repris confiance en parlant d'économie. Je trouve qu'il n'avait toutefois pas le même flegme que normalement, alors que Mme Marois a mieux fait que la dernière fois. Globalement, je retiens surtout le pouvoir que Mme David a pour rallier les gens et créer des consensus », termine Benoît Huberdeau.
NDLR - Quatre citoyens de la région ont accepté, à titre personnel, de commenter à quelques reprises l'allure et les contenus de la campagne électorale d'ici le scrutin du 7 avril. Ces citoyens ont été approchés par La Tribune pour se prêter à cet exercice. Ceux-ci ne sont membre d'aucun parti politique dans le moment et ne participe pas à l'organisation d'un parti politique. Par contre, ils ont un intérêt pour les enjeux d'une campagne. Jeudi soir, ils ont tous suivi le débat des chefs et ont livré à chaud des commentaires sur cette confrontation.
Benoît Huberdeau
Responsable de stages à l'Université de Sherbrooke
Raphaëlle Champoux-Couture
Bénévole auprès de différents organismes communautaires,
étudiante en psychologie
Lionel Lafrance
Retraité impliqué dans la FADOQ
Tery-TanYa Espin
Mère de deux enfants et étudiante à la maîtrise en communication