Actualités

Myriophylle à épi : mobilisation pour « sauver les lacs »

À quelques heures de la Journée mondiale de l’eau, ce vendredi, une coalition nationale qui a pris naissance en Estrie interpelle le gouvernement québécois pour qu’il adopte un plan de gestion du myriophylle à épi, une plante envahissante qui fait peser une lourde menace sur les lacs et les cours d’eau.

L’Alliance pour un programme national de gestion du myriophylle à épi espère que le ministre de l’Environnement Benoit Charette donne le feu vert à une stratégie provinciale pour freiner la propagation de cette plante.

Actualités

Détournements d'ambulances: « Il n’y a pas de réponse magique »

Le détournement d’ambulances de Granby vers Cowansville s’est poursuivi pendant quelques heures, mardi. Invité à commenter le détournement des ambulances vers Magog samedi, l’attaché de presse de la ministre de la Santé a fait savoir que des mesures pourraient être annoncées lors de la présentation du budget pour « réparer le réseau de la santé ».

« Il n’y a pas de réponse magique à la situation qui a été vécue en fin de semaine. Ce n’est pas la situation idéale, on le sait, a affirmé Alexandre Lahaie, l’attaché de presse de la ministre Danielle McCann, en entrevue avec La Voix de l’Est mardi après-midi. Est-ce que les soins et la sécurité des patients ont été pris en compte ? On ose le croire. »

Estrie

Magog: Bilodeau veut plus d’efforts pour réparer les rues

La Ville de Magog en fait-elle assez pour boucher les très nombreux nids-de-poule apparus dans ses rues au cours des dernières semaines? Le conseiller municipal Bertrand Bilodeau estime que non.

Lors de l’assemblée du conseil municipal de Magog de lundi soir, M. Bilodeau a affirmé qu’il était « très déçu de s’être présenté » lors des dernières élections municipales. Il souhaitait offrir de « meilleurs services » aux citoyens, mais a le sentiment de ne pas pouvoir livrer la marchandise.

Justice

Arrêté après plusieurs infractions commises en une seule nuit

SHERBROOKE - Un individu de 23 ans d'Asbestos est détenu depuis la semaine dernière après le dépôt d'une trentaine d'accusations reliées à des vols puis à une tournée de nuit réalisée dans les rues d'Asbestos au début mars.

Samuel Baillargeon-Robert fait notamment face à une vingtaine d'accusations pour avoir rôdé la nuit sur la 2e Avenue, sur les rues Denault, Saint-Emond, Deslandes, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Louis, Chassé et du boulevard Morin dans la nuit du 6 mars dernier.

Le suspect aurait aussi commis une introduction par effraction sur le boulevard Morin lors de cette nuit du 6 mars.

L'accusé a été arrêté le 14 mars dernier par la Sûreté du Québec.

Samuel Baillargeon-Robert avait déjà été accusé d'introduction par effraction et de vol d'un VTT à Saint-Claude en octobre 2018.

Deux semaines plus tard, l'accusé aurait aussi volé un sac à main avec une jeune femme, aurait utilisé les cartes de crédit s'y trouvant pour ainsi être accusé de fraude envers la victime du vol pour une valeur de moins de 5000 $.

Le 11 janvier 2019, Baillargeon-Robert est aussi accusé d'avoir volé un véhicule Hyundai Accent à Asbestos.

Des accusations de bris de probation ont aussi été portées contre lui.