L’entraîneur Simon Robidas, les joueurs André Thibault, Pierre-Luc Pinard et Tommy Lapierre ainsi que le président Benoît Lefebvre commenceront leur saison avec le Wild de Windsor le vendredi 5 octobre.

Windsor veut être encore plus « wild »

Le Wild de Windsor tentera de faire oublier sa dernière saison difficile en présentant un alignement de qualité, mais aussi, en ajoutant quelques nouveaux durs à cuire sur son banc.

L’équipe membre de la Ligue de hockey senior AAA du Québec n’a gagné que sept de ses 22 parties de saison en 2017-2018 pour ensuite être éliminée au deuxième tour des séries. Cette fois, elle compte faire bien mieux.

« On profitera d’une meilleure profondeur, assure l’entraîneur Simon Robidas, un ancien matamore. On a tenté de recruter des joueurs qui seront présents à presque toutes les parties. C’est cette stabilité qui manquait la saison dernière. Dans le hockey senior, c’est souvent un problème. »

Dès le vendredi 5 octobre à 20 h 30 au Centre J.-A. Lemay, les amateurs apercevront plusieurs nouveaux visages.

« Tommy Lapierre a joué dans le junior AAA et un peu dans la LHJMQ, rappelle Simon Robidas. Par son style de jeu et sa personnalité, il a tout pour être un bon joueur de hockey senior. Il est capable d’entrer dans la tête de l’adversaire. On compte aussi sur un excellent défenseur, Francis Robichaud, acquis de Waterloo. Il m’a fortement impressionné la semaine dernière. On a également ajouté Philippe Bolduc, qui a gagné la coupe avec moi à Mégantic et avec le Saint-François de Sherbrooke. Louis-Alexandre Ménard, un autre ancien gardien du Saint-François, se joint aussi à nous. »

« On attend quelques autres joueurs qu’il est impossible de nommer pour l’instant à cause d’une question de signatures de contrat », assure le directeur général de l’équipe, Samuel Meunier.

En ce qui concerne la robustesse, un élément important dans la LHSAAAQ, ce sera le jour et la nuit.

« On compte certainement quelques joueurs aguerris, mais aussi plusieurs joueurs qui savent se défendre et déranger l’adversaire. On offrira tout un spectacle. Avec Martin Trempe et Mathieu Nadeau, on aura deux bagarreurs numéro un, ce que le Wild n’avait pas. André Thibault travaille fort pour devenir un numéro 1 aussi. À tout cela s’ajoutent plusieurs joueurs robustes qui sont aussi très talentueux. »

« Nos amateurs méritent plus que sept victoires et on compte même leur offrir une équipe encore plus wild cette saison! » résume Benoît Lefebvre, président de l’organisation.