Les pompiers de Windsor pourront désormais évoluer dans une caserne plus vaste et sécuritaire.

Windsor inaugure sa caserne agrandie

Les pompiers de la Régie intermunicipale du service des incendies de la région de Windsor peuvent désormais évoluer dans une caserne plus sécuritaire et conforme aux normes imposées par la CNESST. Le bâtiment de la rue St-Georges a été mis à niveau au cours des derniers mois à la faveur d’un investissement de près de 350 000 $.

La Régie intermunicipale a inauguré officiellement la nouvelle portion de sa caserne numéro un située à Windsor, mercredi matin. Les travaux ont bénéficié d’une aide financière gouvernementale de 210 000 $.

« L’année 2017 se termine sur une bonne note pour la Régie des incendies de Windsor. Le projet d’agrandissement était dans l’air depuis un bout de temps et l’achat du camion échelle il y a quelques années nous a pressés d’enclencher les travaux d’agrandissement le plus vite possible », affirme Christopher Grey, directeur de la Régie incendie de la région de Windsor.

Dans le plan de réaménagement de la caserne, deux murs ont été démolis pour faciliter les déplacements des pompiers. « L’espace réservé aux camions est maintenant ouvert. Toutefois, nous avons dû réduire la salle de réunion, mais la sécurité des pompiers est assurée avec les changements apportés à la caserne un », explique le directeur Grey.

Le dépôt du projet d’agrandissement de la caserne a accusé des retards, au cours des années. « Au départ, la Régie avait voulu déposer un projet, mais c’était la Ville qui était propriétaire de la bâtisse, alors, cela ne pouvait pas fonctionner. Puis, nous avons eu connaissance qu’une subvention gouvernementale atteignant 65 % du montant pouvait être allouée au projet que nous comptions déposer. Alors, nous avons attendu six mois avant de remettre enfin notre projet. Ça valait la peine d’attendre », mentionne la mairesse de Windsor Sylvie Bureau.

Les améliorations apportées aux bâtiments incluent l’ajout de plus de 100 mètres carrés à la caserne de Windsor et convient alors aux normes de sécurité. « Le projet initial, évalué à 322 000 $, dépasse maintenant les 350 000 $ avec les mises à jour du système de ventilation, de l’électricité et l’ajout d’une mezzanine. Une partie de la toiture a aussi été refaite. La ville a dû débourser 140 000 $ qui sont prévus au budget », ajoute la mairesse.

Pour la ville de Windsor, ces travaux assurent de meilleures conditions de travail pour les pompiers dans un environnement adéquat. « C’est un plus pour eux dans leur performance de travail », affirme Sylvie Bureau.

Présente à la conférence de presse, la députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse) Karine Vallières a souligné le leadership et la vitalité de la ville de Windsor et de la Régie intermunicipale sans oublier la collaboration entre le gouvernement du Québec et la ville de Windsor.

« Les travaux ont permis de combler un besoin d’espaces et offrent aux pompiers un lieu de travail plus commode. Les municipalités de Windsor, Val-Joli et Saint-François-Xavier-de-Brompton collaborent depuis des années dans le but d’offrir le meilleur service de sécurité incendie à plus de 9233 citoyens. Ce projet vient consolider l’attractivité et la rétention des gens qui travaillent à la caserne. »

L’aide financière gouvernementale accordée au projet d’agrandissement totalise 65 % des coûts totaux et s’inscrit dans le Programme d’infrastructures Québec-Municipalités.