La directrice de la Maison de la famille les Arbrisseaux, Marie-Claude Tardif, se désole du vol commis dernièrement dans les locaux de l’organisme communautaire.

Vol à la Maison de la famille les Arbrisseaux

Un vol a été commis dans les locaux de la Maison de la famille Les Arbrisseaux la semaine dernière entre 13 h le vendredi et 8 h 30 le samedi matin. Les responsables de l’organisme ont constaté les méfaits samedi, journée du dévoilement des recettes de la campagne de financement « Illumine les familles » totalisant plus de 3000 $.

Les malfaiteurs ont emporté, entre autres, des ordinateurs portables, un projecteur et une tour d’ordinateur contenant des informations importantes. « Une fenêtre du local était ouverte et la porte de devant débarrée, ce qui nous laisse supposer qu’ils sont entrés par la fenêtre et sortis par l’entrée principale. Le pire dans tout ça est d’avoir perdu le contenu des ordinateurs, dont toutes les données recueillies depuis plusieurs années. Nous ne pouvons plus communiquer aussi facilement avec notre clientèle à cause de cela », se désole Marie-Claude Tardif, directrice de l’organisme communautaire.

Heureusement, les dons de la campagne de financement étaient rangés ailleurs et aucun acte de vandalisme n’a été perpétré. Toutefois, des papiers jonchaient le sol du 111, rue Saint-Georges et la porte du sous-sol avait été défoncée. « Je ne sais vraiment pas ce qui a motivé ces gens à nous voler. Ce qu’ils ont pris n’a aucune valeur importante. Les ordinateurs sont usagés. J’imagine qu’ils cherchaient quelque chose de particulier », présume Marie-Claude Tardif.

Ce qui déçoit les intervenantes est la méfiance qui s’est incrustée dans l’équipe. « La Maison de la famille est un organisme communautaire ouvert à tous et nous accueillons en toute confiance les nombreuses familles de la région qui désirent profiter de nos services et de nos activités. C’est vraiment dommage qu’un tel acte vienne semer le doute dans notre groupe », affirme la directrice.

Malgré tout, l’horaire des activités offertes aux familles demeure inchangé. « La période des fêtes approche et c’est un moment de l’année parfois difficile pour les familles. C’est pourquoi les services sont maintenus », mentionne Mme  Tardif, visiblement chamboulée.

Le plus grand souhait de Marie-Claude Tardif est de reprendre possession des ordinateurs. « J’aimerais que les voleurs rapportent notre matériel, qu’ils les laissent sur la galerie. Toutes les coordonnées, les notes, les communications aux familles se trouvent à l’intérieur de ces outils de travail. Nous souhaiterions aussi que la population demeure vigilante quant à des ventes de portables à rabais ».

Au début du mois de novembre, le salon Coiffure En Tête de Windsor a également reçu la visite de malfaiteurs. La responsable des communications à la Sûreté du Québec Aurélie Guindon affirme toutefois « qu’il n’y a pas lieu de penser à une recrudescence de vols à Windsor ».