Lundi, la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, a rencontré le ministre des Transports Marc Garneau.

Voie de contournement: Morin reste sur sa faim après sa visite à Ottawa

La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, «reste sur sa faim» après une rencontre tenue lundi à Ottawa dans le but de faire avancer l’important dossier de la voie de contournement.

Après avoir rencontré le premier ministre du Québec, Philippe Couillard quelques jours après son élection, Mme Morin a voulu rencontrer des élus fédéraux, notamment en sollicitant une rencontre avec le ministre des Transports, Marc Garneau, à son bureau.
« J’ai bien senti la volonté politique du ministre de faire avancer le dossier de la voie de contournement. Je reste toutefois sur ma faim», a déclaré Mme Morin au terme de cette rencontre.  
«Je souhaite voir se matérialiser mes attentes en gestes concrets.»  
Lors de sa venue en Estrie il y a deux semaines, Philippe Couillard avait précisé que les pourparlers se poursuivent dans ce dossier et que son gouvernement voulait aller de l’avant avec sa réalisation, mais qu’on devait aussi tenir compte du rôle du fédéral et de sa juridiction dans le transport ferroviaire.
Elle a profité de son passage à Ottawa pour remettre à M. Garneau une lettre signée par  plusieurs partenaires économiques de la MRC du Granit demandant au premier ministre du Canada d’intervenir directement pour permettre l’investissement des sommes versées  par Irving Oil, en regard d’infractions à la Loi sur le transport des matières dangereuses à Lac-Mégantic, spécifiquement dans le projet d’ICSIM.
Plus tard, avec le député de Mégantic L’Érable,  Luc Berthold,  Julie Morin a rencontré le nouveau chef du parti conservateur,  Andrew Sheer. Elle a obtenu de l’opposition officielle son appui à la réalisation de la voie de contournement ferroviaire.
Auparavant, en matinée, Mme Morin a siégé pour une première fois sur le groupe de travail municipal pour la sécurité ferroviaire nationale de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) qui a pour objectif d’améliorer l’encadrement réglementaire partout au Canada, continue-t-on dans un communiqué de presse.
Dans les prochaines semaines, Julie Morin compte convoquer une rencontre du comité local formé des municipalités de Frontenac et de Nantes, de la Société de développement économique du Granit et les comités citoyens. « Il faut rapidement s’asseoir et jeter les bases de stratégie communes pour voir avancer le dossier de la voie de contournement ferroviaire, » a-t-elle ajouté.
Elle compte aussi rencontrer le nouveau ministre des Transports du Québec, André Fortin, pour le sensibiliser à l’importance de faire cheminer rapidement ce dossier.